jeudi, septembre 29

L’an un du coup d’État du 5 septembre : « Le fait qu’une transition célèbre un anniversaire, me parait assez anachronique », a regretté Sidya Touré

Le lundi 05 septembre 2022, la junte militaire au pouvoir à Conakry, réunie au sein du comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) a célébré avec « faste » l’an un de son coup de force. Cette fête anniversaire a été marquée par des défilés militaires et autres concerts, organisés dans la capitale et dans certaines villes de l’intérieur du pays.

L’organisation de ces festivités aux frais du contribuable guinéen est diversement interprété au sein de la classe politique guinéenne. Pour le président de l’Union des forces républicaines (UFR), une junte n’a pas pas à célébrer un anniversaire…

« Le fait qu’une transition célèbre un anniversaire, me parait assez anachronique. Comme son nom l’indique, une transition c’est quelque chose qui passe. Mais quand vous voyez tout ce qui a été déployé hier, avec des photos qui sont affichées partout même au palais du peuple, ça vous donne des inquiétudes. Ça nous donne à réfléchir sur ce qui se passe. Donc, vraiment, j’ai été très surpris. Pour nous, ceci devrait correspondre à la période où on avait pris de l’avancée dans le cadre des discussions et dialogues structurés qui aboutiront à des élections, c’est la seule chose qui vaille la peine. Je n’ai pas entendu parler de ça donc le fait qu’on a tourné le dos à tout ce qui pouvait se faire pour que la transition s’achève », a expliqué, mardi 6 septembre 2022, l’ancienPremier ministre chez nos confrères de FIM FM à Conakry.

Décryptage Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com