Mory Diané, vice-président de ULD, « nous ne promettons pas de l’or… c’est ensemble que nous allons bâtir la nouvelle Guinée (Interview)

En pleine recomposition depuis le 05 septembre 2021, à la suite de la prise du pouvoir par le CNRD (conseil national du rassemblement pour le développement), le landerneau politique guinéen s’adapterait à cette nouvelle donne et le parti de l’unité et la liberté pour le développement (ULD) s’inscrit dans cette dynamique. Les dernières nominations au sein du bureau politique national de ULD en est une parfaite illustration.

 Promu au poste de vice-président du parti ULD, monsieur Mory Diané a, dans une interview accordée la semaine dernière à notre rédaction à Conakry, exprimé entre autres son engagement aux côtés du président Ibrahima Sory Camara. 

 Lisez plutôt son interview !

Comment avez-vous accueilli votre nomination à la vice-présidence du parti ULD (unité et la liberté pour le développement) ? 

« Je viens de loin (…) Je suis passé par beaucoup de chemins et heureusement lors d’une tentative de coalition avec le parti PPG, j’ai rencontré le président Camara Ibrahima Sory de ULD et après beaucoup d’entretiens j’ai trouvé son programme raccrochant puisqu’il évoque tous les problèmes actuels de la Guinée et leurs solutions, voilà pourquoi j’ai accepté sa demande : celle de rejoindre le parti. Je trouve que la jeunesse mérite surtout d’être remobilisée pour la conquête du pouvoir de notre pays pour relancer le développement »

En tant que vice-président du parti ULD, à quoi peut-on s’attendre dans mois ou années à venir, Monsieur Diané ?

« Je viens juste d’être nommé à ce poste car j’étais jusque-là secrétaire général du parti, la vice-présidence ce n’est pas dans la bouche, ce n’est pas du vent, c’est la gestion réelle des différents secrétariats qui composent notre parti. Donc il faut essayer de mobiliser chaque responsable, pour l’exécution des tâches qui leurs sont confiées. Alors j’ai certaines missions pour un peu désengorger la lourdeur chez certains responsables que je dois faire face, voilà pourquoi j’ai été appelé pour être à la vice-présidence pour booster le parti qui en a besoin. Nous devons aller vers les populations pour que notre parti ait sa place sur le terrain ».

En clair, quels sont les principaux chantiers que vous aimeriez mener ?

« Le projet de société du parti est très claire. La Guinée est détenue par un système de gestion qui ne peut pas faire avancer le pays. Des habitudes ont été adoptées par les dirigeants qui font que la population du jour au jour perde le patriotisme, parce que je me demande même si on n’aime ce pays-là ?  La vision de ULD (unité et la liberté pour le développement) c’est d’essayer de redonner ce patriotisme qui est en voie de perdition pour que tout le monde profite de la richesse de notre Nation. La Guinée a tout, la Guinée est riche mais le gens sont devenus égoïstes, le système a détruit toute l’éducation qui existait. Voilà pourquoi notre vision phare pour la conquête du pouvoir est la refondation de l’administration parce qu’il faut tout changer, il faut rééduquer, il faut mettre des mécanismes pour que la Guinée reparte sur de bon pied. Notre vision, c’est de faire face à cette administration parce que si elle marche tout suivra ».

Comment vous allez vous y prendre face aux vieux partis politiques pour vous donner une place au soleil ?

« Tout le monde connaît un peu le problème guinéen. Tous ces mastodontes dont on parle, la plupart ont fait l’expérience du pouvoir ici.  Mais ce jeune qui dirige ULD il est venu par patriotisme parce que de l’extérieur il voyait ce qui se passe dans son pays et il sait qu’il peut participer au changement, d’éveiller un peu les consciences ».

Une certaine catégorie de la population estime que les politiciens sont à la base du retard de la Guinée. Que répondez vous ?

« Nous sommes loin de ces gens-là, ils doivent simplement faire confiance à ce jeune qui a tout laissé pour venir rendre service à son pays. Nous avons commencé par quatre (04) membres et aujourd’hui on se retrouve avec une masse considérable de militants et sympathisants. Nous avons également fait le porte à porte, de bouche à oreille pour pouvoir expliquer aux guinéens que ce parti est différent des autres car il suffit de nous approcher physiquement pour savoir que nous ne promettons pas de l’or, nous n’avons rien à donner, c’est ensemble que nous allons bâtir la nouvelle Guinée dans la vision du président Ibrahima Sory Camara. Vous n’avez pas vu notre parti s’associer à quoi que ce soit, même les coalitions on a peur parce que nous ne voulons pas nous salir. On a envie d’être submergé par aucune autre politique ».

Quel message avez-vous à l’endroit de vos militants et sympathisants ?

« Je vais dire Ibrahima Sory Camara, président de ULD, je réitère mes félicitations et je ferai tout pour mériter cette confiance, c’est un monsieur qui m’inspire grand. Aux militants, je sais qu’il suffit de parler aux voisins, d’expliquer le programme du parti pour faire de ce parti l’un des plus grands dans un futur proche. Donnons-nous la main pour la conquête du pouvoir et je ne vous dis personne ne sera déçu parce que le programme il suffit de le lire pour s’en rendre compte que c’est le meilleur. Je vous remercie ».

Entretien réalisé par Madiba kaba / madibak@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com