Guinée – Politique : le parti ULD enregistre de nouvelles adhésions, venant du RPG et de l’UFDG…

Le renouvellement de la classe politique guinéenne serait-il en marche après le départ précipité de l’ancien président Alpha condé du pouvoir ?  En attendant d’y voir clair, nombreux sont des cadres de partis politiques et autres militants qui continuent de rejoindre le parti de l’Unité et la liberté pour le développement (ULD), dirigé par Monsieur Ibrahima Sory Camara. Il s’agit entre autres des sieurs Abdoulaye Diabaté et Djibril Camara respectivement militants de l’UFDG et du RPG Arc-en-ciel. Ces militants se sont officiellement engagés samedi 22 janvier 2022 au sein du parti ULD pour les prochaines échéances électorales, expliquent-ils.

Abdoulaye Diabaté donne les raisons de son départ de l’UFDG et son adhésion à ULD. « J’ai démissionné de l’UFDG parce que j’ai observé pas mal de choses qui se passaient d’anormal dans un parti qui veut conquérir le pouvoir (…) J’étais la seule personne influente sur ce littoral de Ratoma, Cobayah, Sonfonia Gare jusqu’à Lambanyi. J’ai pu installer deux bases de L’UFDG à Yattaya pour permettre aux jeunes de s’approprier de l’identité même du parti, j’ai reçu à le faire alors que mes prédécesseurs ont lutté cinq (5) ans durant ils n’ont pas pu le faire », se vante-t-il.  Et d’ajouter, « Voilà pourquoi ils m’ont présenté à Monsieur Dalein et son épouse Halimatou. Ce jour-là, nous avons parlé de beaucoup de chose que je ne vais pas révéler ici. Sa femme Halimatou m’a même donné le prix du carburant pour aller à la réception du président à Kindia, précisément à Dadya. C’est à travers ce déplacement que j’ai découvert le phénomène de l’ethnocentrisme au sein de l’UFDG (…) Dès mon retour à Conakry, j’ai tiré les leçons (…) J’ai donc décidé de partir du parti pour être en harmonie avec mes valeurs », justifie-t-il avant d’expliquer les raisons de son adhésion au parti ULD.

« Sincèrement pour être honnête avec vous, le parti ULD (l’unité et la liberté pour le développement) c’est un parti neutre, c’est un parti qui est proche du peuple, un parti où on peut trouver des jeunes, je sais qu’à l’avenir c’est un parti qui peut aider la jeunesse guinéenne. Je prie toute la jeunesse guinéenne d’adhérer à ce parti ULD pour accompagner notre président dans sa noble mission qui est celle de changer la Guinée pour les guinéens. C’est un monsieur très honnête, gentille et ce qu’il dit, il le fait, on a donc besoin des personnalités comme lui. Je demande à tous les guinéens de venir dans ce parti parce que c’est un parti qui a l’avenir, c’est un parti qui peut faire sortir la Guinée de cette misère raison pour laquelle j’ai adhéré à ce parti et tous les gens savent que moi Diabaté Abdoulaye alias Socrate que je n’adhère pas à un parti comme ça. Nous voulons des personnes qui respectent leur parole et Ibrahima Sory est un échantillon dans ce domaine là », a expliqué Diabaté Abdoulaye, ancien membre de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Autre adhésion non des moindres c’est celle de Monsieur Djibril Camara alias Menguèsanyi désormais ancien militant du RPG Arc-en-ciel. Dans un entretien accordé mardi 25 janvier 2022 à notre reporter a bien voulu expliquer, lui aussi, les raisons de son adhésion au parti ULD. « Je dirais tout simplement que c’est un Monsieur exceptionnel. Nous sommes des nouveaux adhérents de son parti parce que nous tous savons que la situation sociopolitique de la Guinée ces derniers temps était pollué voire même mélangé. Nous jeunes conscients nous nous sommes retrouvés et on n’a fait une prise de conscience en posant cette question (…) Quel est le leader qui peut rassembler la Guinée ? Ou encore qui peut donner de l’espoir à la jeunesse guinéenne ? Pour répondre à ces questions, notre choix est tombé sur Monsieur Ibrahima Sory Camara, président du parti de l’Unité et la liberté pour le développement (ULD) », a déclaré Monsieur Diabaté alias Menguèsanyi qui a profité de l’occasion pour dénoncer les maux de son ancien parti, le RPG Arc-en-ciel.

« Nous venons d’un grand parti qui s’appelle RPG arc-en-ciel, après la chute du président Condé, j’ai pris ma décision de partir du parti vu que pendant 11 ans, les responsables de ce parti nous mentaient. Nous leur avons fait confiance mais ils nous ont trahis. J’étais le premier responsable de maintien d’ordre et également le coordinateur du comité de veille, c’est moi qui rassemblais tous les procès-verbaux et déposer à la centralisation et ça depuis 2010. Mon premier parti dont j’ai hérité qu’est le RPG m’a donné beaucoup de formations sur le plan politique mais le problème de l’ancienneté a pris le dessus et nous jeune pouvaient absolument rien contre. Je vais vous dire que tous les jeunes étaient colonisés au RPG, le président lui-même n’a pas de problème mais son entourage était pourri jusqu’à à la moelle des os (…) On ne peut pas faire 11 ans sans avoir aucune promotion et continuer à suivre. Nous avions l’espoir que peut-être avec le l’ancien président on pouvait avoir de la promotion mais hélas c’est sans connaître la mauvaise foi des gens qui entouraient Alpha condé », regrette-t-il.

 Propos recueillis par Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com