mardi, janvier 25

Guinée : le limogeage de la ministre de la justice « est un signal fort de la détermination du chef de la junte d’exercer un pouvoir solitaire… » (Alpha Saliou Wann)

Depuis les Etats-Unis d’Amérique, le président de l’Alliance des Forces Démocratiques (AFD) réagit au limogeage de la désormais ex ministre de la justice garde des sceaux. Pour Alpha Saliou Wann, la Dame Soumah vient de poser un acte de grande protée politique en contrariant le colonel Mamadi Doumbouya. Lisez plutôt sa réaction !

 « Mes chers compatriotes,

En cette fin d’année 2021, la ministre Fatoumata Yarie Soumah nous apporte une petite lueur d’espoir dans l’océan d’obscurité que nous ont imposé nos dirigeants successifs depuis 1958.

Son acte est unique et d’une grande portée politique : contrarier le chef de la junte qui, comme tous ses prédécesseurs, se prend pour un monarque de droit divin qui fait tout selon son plaisir. Elle leur rappelle courageusement ce qu’est un État qui doit fonctionner dans le strict respect du droit et donc des lois en vigueur. Ne perdons pas de vue qu’elle est la ministre de la Justice et, à ce titre, c’est elle qui est directement concernée par le respect du sacro-saint principe de la séparation des pouvoirs.

Son limogeage est un signal fort de la détermination du chef de la junte d’exercer un pouvoir solitaire aux antipodes de sa profession de foi du 5 septembre 2021.

Mais, cette grande dame, qui mérite tout mon soutien, vient de recentrer le débat sur le vrai sujet du mal guinéen. Du coup, tous nos discours traditionnels de vœux de nouvel an deviennent inutiles aux yeux des vrais enjeux pour notre pays. Nous devons saisir cette occasion pour discuter de la fin de l’impéritie de dirigeants qui foulent aux pieds en toute impunité nos lois.

Les discours n’y changeront rien et d’ailleurs sachons qu’en Guinée, les discours des dirigeants ne veulent rien dire, la parole présidentielle est désacralisée. Nous sommes donc fondés à ne plus les croire sur parole, mais sur leurs actes en faveur du changement démocratique.

Relisez cet extrait du discours programme du général Lansana Conté du 22 décembre 1985 :

« Au départ, un groupe d’hommes se rend maître du pays et des richesses de son sous-sol : l’or, les diamants, la bauxite pillés directement ou par compagnies minières interposées. Alors que ces hommes vivent dans l’opulence, le pays est laissé à l’abandon. Les discours détournent la population des réalités ». Qu’est-ce qui a changé depuis dans notre pays ? Nous sommes abreuvés en continu de discours qui n’ont aucun impact sur les réalités de nos vies et la préservation de nos libertés.

Le peuple de Guinée est dans une situation pitoyable : ses espérances sont toujours brisées. Nos forces nous abandonnent pour croire encore en une nouvelle espérance libératrice de six décennies de servitude dans la pauvreté. Toutefois, continuons à agir pour que l’Espoir ne meurt jamais.

Mes pensées émues vont à toutes celles et à tous ceux qui souffrent, écrasés par les difficultés quotidiennes de la vie, épuisés par les maladies sans possibilité de bénéficier de soins adéquats et surtout qui désespèrent de l’avenir. Ayons la force de tenir bon et de garder jalousement intactes nos convictions pour l’instauration de la démocratie et l’État de droit dans notre pays martyrisé.

Je vous souhaite Mes Meilleurs Vœux pour 2022.

Que Dieu nous bénisse

Alpha Saliou Wann,

Président de l’Alliance des Forces Démocratiques AFD »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com