dimanche, octobre 24

Le président Macron sur le 3ème mandat d’Alpha Condé, « je l’avais condamné publiquement… qu’est-ce que je pouvais faire d’autre ? »

Le 28ème sommet Afrique-France tenu vendredi 8 octobre 2021 à Montpellier en France a réuni la société civile africaine et la diaspora autour des « maux » dont souffrent l’Afrique. Et justement, des participants ont interpellé Emmanuel Macron sur un certain nombre de sujets à la « mode » sur le continent, notamment le tripatouillage des constitutions dans le but de s’éterniser au pouvoir, dit-on.

Le cas spécifique de la Guinée a été évoqué par le jeune leader Aliou Bah du MoDeL (Mouvement démocratique libéral) qui a déploré « l’inaction » de Paris face au 3ème mandat d’Alpha Condé.

Sans langue de bois, le président Macron répond en ces termes. « Le 3ème mandat dans votre pays, je l’avais condamné avant, au moment et après des élections. Je l’avais condamné publiquement dans toutes mes déclarations », rappelle-t-il.

« Qu’est-ce que je pouvais faire d’autre ? », s’interroge-t-il avant de préciser. « Nous ne pouvions pas faire d’intervention ou d’ingérence. On a réduit beaucoup la coopération gouvernement-gouvernement pour la remettre vers des ONG, des associations et autres. Sur le coup d’État, on a soutenu la position de la CEDEAO », s’est défendu le patron de l’Elysée devant la jeunesse africaine.

Notons que cette 28ème édition a été dédiée uniquement à la jeunesse, contrairement aux précédentes éditions qui avaient toujours regroupé les chefs d’État africains. Entre 2 000 et 3 000 personnes ont pris part vendredi 8 octobre 2021  au rendez-vous de Montpellier.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com