Tuerie du 28 septembre 2009 : l’UE interdit son territoire aux personnes impliquées et le gel de leurs avoirs (Courrier)

En réponse à la lettre de 32 députés sur l’état de santé « dégradant » des droits de l’homme en Guinée, le Haut représentant et vice-président de la Commission européenne a déploré la non tenue du procès du massacre survenu dans le grand stade de Conakry, le 28 septembre 2009, faisant plus de 150 morts, selon des ONG. Monsieur JOSEP BORRELL FONTELLES a annoncé par la même occasion des sanctions visant les personnes impliquées dans ces tueries.

Ci-dessous la Lettre-Réponse du patron de la Commission européenne !

Lettre-réponse-de-M.Josep-Borrell-Fontelles-VF

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info