FEGUIFOOT : allons aux élections le 18 mai (Par Ibrahima Sory Diallo – Dbeck)

Contrairement à ce que certains font croire, il n’y a pas feu en la demeure ! Depuis la sortie du ministre d’état, Tibou Kamara sur les ondes de Djoma Fm, de nombreuses interprétations sont faites, allant jusqu’à la mise en place d’un comité de normalisation initié par des (cons) de frères. Tibou Kamara n’a jamais évoqué au cours de son intervention la mise en place d’un comité pour résorber la crise au sein de la fédération guinéenne de football. Où est réellement la crise ?
A partir du moment où le président sortant Mamadou Antonio Souaré est juridiquement éliminé, il n’y a plus d’obstacles, il n’y a point de crise. La FIFA observe bien le processus électoral en Guinée et elle ne pourrait intervenir que s’il y a feu en la demeure. Arrêtons de spéculer et de prier dans les maisons pour qu’un comité de normalisation soit mis en place.
La situation de semblant de crise que nous entretenons actuellement au sein de la famille du football n’incombe nullement à M. Antonio Souaré dès lors qu’il est déclaré inéligible par la Commission Électorale.
Les intentions exprimées ici et là par les acteurs n’ont aucune importance en soi.
Dans cette affaire, seuls, les membres statutaires sont souverains. Donc, il faut aller aux élections le 18 mai.
Ibrahima Sory Diallo (Dbeck), journaliste

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info