mardi, décembre 7

Mois : mai 2021

Hausse du prix du carburant : Cellou Dalein Diallo dénonce la « magouille » du gouvernement (Documents)

A la Une, Economie, Politique, Société
A la suite de la décision controversée du gouvernement guinéen d'augmenter le prix du carburant à la pompe dès le mois de juin, le principal opposant au régime de Conakry a vigoureusement dénoncé cette décision. Avec des chiffres à l'appui, Cellou Dalein Diallo a mis à nu samedi 29 mai 2021 les arguments des autorités compétentes. Lire ci-dessous la déclaration du patron de l'UFDG lors de l'Assemblée générale virtuelle de son parti à Conakry.

Emmanuel Macron au Rwanda : « Je viens reconnaître nos responsabilités »

A la Une, Politique, Société
Le président français est, pour la première fois, au Rwanda ce jeudi 27 mai 2021. Il est seulement le deuxième président français à faire le voyage depuis le génocide des Tutsis en 1994. Le premier temps fort de ce déplacement a été la visite du Mémorial du génocide de Gisozi où plus de 250 000 personnes sont enterrées. Une visite après laquelle le chef de l’État français a pris la parole pour un discours très attendu. Il a évoqué la responsabilité de la France. Le discours du président français, devant le Mémorial de Gisozi, a duré une vingtaine de minutes. Le ton était très solennel. Il a évoqué l'horreur, « l'éclipse de l'humanité » qu'a constitué le génocide des Tutsis, la « traque implacable » de « ceux dont, dit-il, nous n'avons écouté la souffrance ni avant ni pendant ni même après...

Gestion de la transition au Mali : A qui profite la déstabilisation des autorités ?

A la Une, Politique, Société
Les rumeurs d’un coup d’État ont parcouru la capitale malienne et ont fait le Buzz sur les réseaux sociaux à la fin de la semaine dernière, semant la panique au sein de la population déjà éprouvée par cinq jours de grève de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali, UNTM. Une véritable intox qui serait l’œuvre de certains cadres militaires comme civils pour marquer leur désapprobation sur la façon de faire du Président Bah N’Daw et de son Premier ministre Moctar Ouane qui semblent totalement s’affranchir de la soldatesque et qui veulent plus d’exclusivité et de consensus autour de la transition. A qui profite la déstabilisation des institutions de la transition ? L’armée malienne peut-elle se donner encore le luxe de tenter un énième coup de force dans un pays au bord de l’effondrement ...

Inhumation de MUGABE : sa veuve condamnée à donner des vaches et des chèvres

A la Une, Culture, Société
La veuve de l'ancien président zimbabwéen Robert Mugabe a été condamnée par un tribunal traditionnel à donner cinq vaches et deux chèvres pour avoir enterré son mari de manière jugée inappropriée, a-t-on appris auprès de la famille tard jeudi soir. Ce tribunal, qui ne peut contraindre l'accusée mais dont les décisions ont une portée symbolique forte, s'était réuni jeudi matin, en l'absence de l'accusée, Grace Mugabe, selon une source proche de la famille. Il lui est reproché d'avoir enterré son mari, mort en 2019 à l'âge de 95 ans, dans la cour de sa maison natale de Kutama, à 90 km à l'ouest de la capitale Harare. Le tribunal coutumier s'est réuni à Murombedzi, à quelque 25 km de là, en présence d'une quinzaine de personnes. Les journalistes n'ont pas pu assister à l'audience, l'entoura...

États-Unis: une loi pour mieux lutter contre les violences racistes (Rfi)

A la Une, Politique, Société
Le président américain a signé une loi pour mieux lutter contre les violences racistes. Le texte a été adopté suite à l’explosion d’attaques contre les Américains d’origine asiatique pendant la pandémie de coronavirus. La loi vise à accélérer l’examen des cas de violences racistes : il débloque notamment des fonds pour la création de lignes d’appel d’urgences, accessibles aux non anglophones. « Je suis fier que démocrates et républicains se soient unis pour réagir » lance Joe Biden. C’est en effet avec un rare élan bipartisan que le texte a été voté au Congrès. Les violences racistes contre la communauté d’origine asiatique aux États-Unis se sont multipliées depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19, que le précédent locataire de la Maison Blanche appelait le virus chinois. Dans so...

CONAKRY : le gouvernement réagi à la publication de la liste des 25 personnalités « menacées de sanctions » par l’UE (Communiqué)

A la Une, Politique, Société
Communiqué du Gouvernement Guinéen – Une liste de personnalités Guinéennes qu’un groupe de députés européens voudraient voir “sanctionner” par l’union européenne pour des faits loin d’être établis, circulent allègrement dans les médias , à des fins de propagande, certainement.  Car, la réponse du Haut Représentant de l’institution européenne auquel la “requête” a été adressée est claire et explique sa position qui, loin d’être coercitive et dogmatique, rappelle la tradition de dialogue et de concertation entre l’Europe et la Guinée. A ce jour, la Guinée poursuit les consultations habituelles et suivies avec son partenaire Européen par les canaux diplomatiques connus de tous. Et, comme il est de règle dans les relations internationales,  chaque partie respecte la souveraineté de l’autre et...

Guinée : sanctions réclamées par des eurodéputés contre 25 personnalités

A la Une, Politique, Société
DROITS DE L’HOMME. Sont visés les responsables des meurtres de manifestants depuis 2010 ainsi que les auteurs du massacre du 28 septembre 2009 toujours en fonction. C'est une tache sombre dans la mémoire guinéenne. Le 28 septembre est censé commémorer le référendum constitutionnel français de 1958. Un symbole d'autonomie et de fierté. Ce jour-là, une grande majorité de Guinéens disent non à la communauté de type fédéral voulue par le général de Gaulle. L'indépendance de la Guinée est proclamée dans la foulée, le 2 octobre 1958. Cinquante et un ans plus tard, le 28 septembre 2009, se déroule à Conakry un des plus sinistres épisodes de l'histoire politique guinéenne. Après la mort du général Lansana Conté au pouvoir de 1984 à 2008, une junte dirigée par le capitaine Dadis Camara s'empare d...

Visite médicale : empêché de sortir du pays, Dr Fodé Oussou Fofana s’en prend au commissaire de l’aéroport

A la Une, Politique, Société
Sale temps pour le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Docteur Fodé Oussou Fofana, puisque c’est de lui qu'il s’agit, a été "humilié" samedi 15 mai 2021 à l’aéroport international de Conakry, dénonce-t-il.  Selon nos informations, le patient (Fodé Oussou) s’est vu refouler par des agents de sécurité qui indiquent avoir reçu des instructions du commissaire Abdoulaye Sangaré, selon lesquelles, docteur Fofana ne doit pas embarquer à bord d'Air France étant "interdit de sortir du pays" alors qu’il devait suivre lundi 17 mai 2021 à Paris un contrôle médical.  Justement, le principal concerné était l’invité hier lundi de "On refait le monde" sur Djoma TV. Menacé de cécité, docteur Fodé Oussou Fofana tiendra pour seul responsable le commissaire de l’aéroport, pa...

Paul Kagame doit rencontrer d’anciens militaires français ayant servi au Rwanda (Rfi)

A la Une, Politique, Société
Le président rwandais est en visite à Paris ce lundi et mardi. Paul Kagame va participer à deux sommets distincts : un sur le Soudan et un sur les économies africaines. Il devrait également rencontrer d’anciens militaires français ayant servi au Rwanda entre 1990 et 1994. Étape supplémentaire dans le réchauffement des relations diplomatiques entre les deux pays. Une tendance vue d’un bon œil à Kigali. Du côté d’Ibuka, la principale association de rescapés du génocide, on salue les différentes étapes franchies depuis la publication du rapport Duclert et la volonté politique des gouvernements français et rwandais. Egide Nkuranga, président de l’association, déplore cependant le non-lieu requis le 3 mai par le parquet de Paris dans l’enquête sur l’attitude de l’armée française lors des mass...

Kankan : Nanfo Diaby arrêté pour avoir dirigé la prière en langue Malinké (Avocat)

Société
Le très controversé Ismaël Nanfo Diaby, prédicateur islamique a été arrêté vendredi 14 mai 2021 à son domicile à Kankan dans la savane guinéenne, sur ordre des autorités administratives, a-t-on appris. Me Salifou Béavogui a confirmé au micro de nos confrères de mediaguinee l'arrestation de son client en donnant les raisons. "Mon client a été arrêté par l’autorité administrative au motif qu’il y a eu une interdiction de la ligue islamique contre lui. Or, cette interdiction est attaquée frontalement devant la Cour suprême. En attendant que la Cour suprême ne se prononce, je pense qu’il ne peut faire l’objet d’aucune poursuite. Mais il est victime d’acharnement, c’est la raison du plus fort. Aujourd’hui, il est privé de sa liberté, il est à la police", explique t-il avant de lancer cet appel...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com