Aboubacar Soumah sur la « revalorisation » du budget alloué à l’éducation, « les 20% ne représentent absolument rien… »

Lors de la présentation de politique générale de son gouvernement, le 7 avril courant devant les députés, le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a parlé de la revalorisation du budget de l’éducation nationale à 20% qui était dans les environs de 11 à 12%, apprends-t-on.

Justement, au cours d’un point de presse animé mardi 13 avril 2021 au siège du Slecg à Conakry, le célébrissime syndicaliste Aboubacar Soumah n’est pas allé du dos de la cuillère. Selon lui, ce budget ne vaut rien du tout pour le secteur de l’éducation. « Les 20% représentent la moitié du budget alloué à l’éducation dans beaucoup de pays de la sous-région qui alloue 40% de leur budget en faveur de l’éducation. Les 20% ne représentent absolument rien », regrette le syndicaliste.

Cependant, le camarade Aboubacar Soumah s’interroge sur l’utilisation du budget alloué au secteur de l’éducation. « Nous avons travaillé avec 12% depuis 2010 jusqu’à maintenant. Quelles sont les écoles qui ont été construites depuis l’avènement de la 3ème République ? Aller à l’intérieur du pays vous allez être surpris. Lors du recensement, nous avons recensés des écoles où les enfants sont assis à même le sol en Haute Guinée notamment. Ce sont de simples promesses, les 20% vont représenter quoi ? Peut-être les salaires. Quel est le pourcentage réel qui va arriver dans les classes ? », s’interroge-t-il ?

Et de conclure. « Ces budgets vont être émiettés par des structures administratives centrales qui ne vont pas arriver aux structures déconcentrées, parce que le problème c’est là, il faut que le budget arrive effectivement dans les classes ».

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info