Mort de Roger Bamba : l’UFR dénonce le silence « coupable » du président Condé

La mort de l’opposant Roger Bamba suscite l’indignation au sein de la population guinéenne, particulièrement la classe politique. Le parti de l’Union des forces républicaines (UFR), dirigé par Sidya Touré, se dit déçu de la gouvernance d’Alpha Condé, à la clé des violations des droits humains, les plus élémentaires.

Par conséquent, Saikou Yaya Barry appelle à la libération de tous les détenus politiques. Pour le secrétaire exécutif de l’UFR, c’est tous les guinéens qui sont interpellés.

« D’abord j’adresse mes condoléances à sa famille biologique et politique. Ce qu’il faut retenir de tout ça, c’est qu’on est en train de rentrer dans une situation dont on est en train de rigoler. C’est très grave. Nous nous dirigeons vers une dictature noire qui ne dit pas son nom et c’est les guinéens qui vont en souffrir. Généralement la révolution se nourrit de ses enfants, ceux qui soutiennent ces exactions, ceux qui soutiennent la procédure d’arrestation des guinéens risque de retomber sur l’ensemble des citoyens guinéens, par le biais de quelques individus et qui tirent les avantages à cela, c’est très regrettable. Nous déplorons cet état de fait et Alpha Condé qui s’est battu tout ce temps laisse faire un système qui détruit ses compatriotes et les empêchent de vivre la démocratie qu’ils ont voulu. Nous demandons à ce que cela cesse, que les persécutions cessent, qu’on libère les détenus, qu’on essaye quand même d’être un peu raisonnable dans la manière dont on arrête les gens dans notre pays, c’est fondamental pour la survie de la démocratie et l’alternance. C’est pour que les guinéens se regardent en face demain. Nous avons connu ces moments dans notre pays pendant la révolution et la suite c’est quoi ? Ceux qui faisaient ces exactions, qui arrêtaient des gens, qui les torturaient, où sont-ils aujourd’hui ? Ils ont tous été aussi victimes de leur comportement par la suite. Il faut éviter à notre pays de retomber dans cette situation. Nous appelons la bonne conscience des guinéens, nous sommes tous interpellés par rapport à cette situation. Nous devons arrêter ce phénomène sinon nous allons tous périr dedans », a déclaré Monsieur Barry.

Notons que Roger Bamba, opposant et proche du leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), est décédé dans la nuit de mercredi 16 à jeudi 17 décembre 2020 à l’hôpital national Ignace Deen, des suites de maladie qu’il aurait contracté à la maison centrale de Conakry, a-t-on appris.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Soumaïla CISSÉ, figure éminente de la politique malienne décédé du Coronavirus

ven Déc 25 , 2020
Share on Facebook Tweet it Email Share on Facebook Tweet it Email L’homme politique malien Soumaïla Cissé, emporté vendredi par le coronavirus, moins de trois mois après la fin de sa captivité aux mains de jihadistes, était une figure éminente de la politique et de l’histoire récente et tourmentée de […]
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com