Violences post-électorales en Guinée : Fodé Mohamed Soumah dénonce « des règlements de compte »

De sources concordantes, au moins une vingtaine de personnes aurait été tuée lors des violences post-électorales, survenues à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays. Le député et président du parti GECI appelle à la cessation de ces violences meurtrières. Selon Fodé Mohamed Soumah, l’heure n’est plus aux discours belliqueux et haineux mais plutôt au travail, dit-il.

« Je dirais que les élections sont derrière nous. Nous savons que ça été émaillée de violences meurtrières. Aujourd’hui nous assistons à des règlements de compte ou de pression inutile ou encore à la chasse aux sorcières. Il faut qu’on arrête de se regarder en chien de faïence, qu’on se comporte en opposant contre la mouvance, il faut qu’on commence à cultiver la culture de la nation guinéenne : la paix. Cette tuerie de masse doit cesser maintenant. Je pense qu’après une élection il faut savoir raison garder, il faut savoir apaiser la situation », a lancé Monsieur Soumah à l’ensemble des acteurs sociaux politiques du pays.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info