La mission de la CEDEAO à Sékhoutouréyah : « S’ils sont allés dire autres choses à Alpha Condé, ça c’est entre eux là-bas… » (Koundouno)

Les travaux de la mission conjointe (CEDEAO – UA et ONU) pour « une élection présidentielle apaisée en Guinée le 18 octobre prochain », ont pris fin vendredi 2 octobre 2020 à Conakry.

Au nom de ses pairs, Mme Shirley Ayorkor Botchway, cheffe de la mission et ministre des Affaires étrangères du Ghana a déclaré ce qui suit : « Nous avons dit aux représentants du FNDC qu’à partir du moment où la nouvelle Constitution a été votée, la Cour Constitutionnelle a validé la candidature du président sortant Alpha Condé, le problème de troisième mandat est maintenant derrière nous ».

Une déclaration qui n’est pas du goût des opposants au projet de troisième mandat du président Alpha Condé. Sékou Koundouno, responsable des stratégies du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) l’a fait savoir, samedi 3 octobre 2020, à notre rédaction.

« (…) On ne commente pas ça. Nous avons eu un entretien avec cette mission, ils ne nous ont jamais fait état de cela. Nous nous sommes pas dans les comportements éhontés. On a eu un entretien avec eux de bout en bout, ils n’ont pas parlé de ça, donc s’ils sont allés dire autres choses à Alpha Condé, ça c’est entre eux là-bas », a indiqué Monsieur Koundouno.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info