Kémi Seba à Alpha Condé : « La démocratie, on lutte quand on cherche le pouvoir, pour certains et une fois qu’on est au pouvoir… »

L’activiste franco-béninois se dit déçu du président guinéen. Selon Kémi Seba, quelqu’un qui s’est battu pour la démocratie ne devrait pas violer la constitution, faisant allusion au projet « controversé » de troisième mandat d’Alpha Condé.

« Alpha Condé qui dirige un pays qui a quand même connu des géants comme Sékou Touré, quelles que soient les critiques. Evidemment tout n’a pas été parfait dans son règne, il faut qu’on le reconnaisse mais il fut un grand opposant à l’impérialisme. Et aujourd’hui on a un Alpha Condé supplétif absolu de cet impérialisme qui est un grand ami de Georges Soros, une des figures principales de ce qu’on va appeler le globalisme néolibéral. Alpha Condé un ami de Bernard Kouchner, trempé dans des scandales évidemment humanitaires d’une manière générale. Un Alpha Condé qui est un violeur de constitution … Il faut qu’on puisse le dire avec une réalité qui ne cache pas son nom. Quelqu’un qui était soi-disant un opposant, il a connu la prison quand même, moi qui ai connu je sais ce que c’est, donc je ne joue jamais avec ça, quels que soient les motifs pour lesquels il a été mis en prison, c’est important de le préciser. Parce que soi-disant, qu’il lutait pour la démocratie. Le constat aujourd’hui est sans appel. La démocratie on lutte quand on cherche le pouvoir, pour certains et une fois qu’on est au pouvoir ils oublient la définition de cette démocratie. C’est un scandale », a regretté Kémi Seba.

La Rédaction / redaction@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info