Ce qui fait mal à Sidya Touré : « Alpha n’a aucun travail si ce n’est pour combattre l’UFR »

Devant un parterre de militants réunis, samedi 19 septembre 2020, à Matam, siège de l’Union des forces républicaines (UFR), à la faveur de l’Assemblée générale hebdomadaire du parti, le président Sidya Touré a passé au peigne fin plusieurs sujets brulants de l’heure, comme le vote du 18 octobre prochain ou encore la marche de protestation contre le projet de troisième mandat du président Alpha Condé.

Pour l’ancien Premier ministre, il est temps, grand temps que les guinéens se réveillent pour prendre enfin leur destin en main.

« Nous sommes à un tournant de notre lutte. Nous sommes à un tournant, pourquoi ? Parce que depuis 2010 un usurpateur s’est emparé du pouvoir dans ce pays. Vous prenez le pouvoir dans le vole (…) Chaque jour des preuves sortent que c’était une élection truquée. Et nous sommes au courant de tout cela, toute la Guinée le sait. Mais ce n’est pas cela qui fait mal. Ce qui fait mal, c’est que Alpha n’a aucun travail si ce n’est pour combattre l’UFR. Il ne fait pas de routes, il ne construit pas de bâtiments, il ne fait rien. Une seule chose, il faut que l’UFR disparaisse », s’est alarmé Sidya Touré.

Et de poursuivre. « Pendant dix (10) ans, voilà quelqu’un au lieu de s’occuper des populations guinéennes, passe son temps à s’occuper des partis politiques. Tu entends ici à partir de maintenant que l’opposition n’existera plus en Guinée. Si Lansana conté avait dit cela est ce que lui Alpha Condé aurait été président ici ? », s’est interrogé le candidat malheureux aux élections présidentielles de 2010 et 2015 en Guinée.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info