Des jeunes de Kollaboui résistent : « On ne veut rien entendre, on veut juste le courant … »

Plusieurs dizaines de jeunes surchauffés ont pris d’assaut, vendredi 18 septembre 2020, les rues de la sous-préfecture de kollaboui dans la préfecture de Boké, une zone minière. Entre autres les protestataires exigent la desserte normale de l’électricité dans leurs localités respectives. Une situation qui a paralysée toutes les activités du jour, notamment l’arrêt du train minéralier.

Dans la soirée de vendredi, notre rédaction a fait réagir le porte-parole des jeunes de Kollaboui qui a requis l’anonymat. « La dernière fois nous avons barricadé les routes pour alerter les autorités afin qu’elles prennent en compte nos revendications et nous sommes aussitôt rentrés. C’était juste une alerte mais rien n’en a été. Ces autorités sont des menteurs. Le mardi nous avons déposé un mémorandum dans lequel nous avons indiqué que si nous n’avons pas le courant avant vendredi, nous allons descendre dans les rues. Et personne n’a réagi jusqu’à ce matin, raison pour laquelle nous sommes sortis aujourd’hui. Des gendarmes sont venus de Boké pour nous gazer mais nous continuons à résister puisque nous revendiquons nos droits. Ils sont nombreux ici, plus de six 6 Pick-ups de gendarmes mais ils sont tous fatigués. Nous attendons un peu pour continuer notre protestation jusqu’à 00heures. On ne veut rien entendre, on veut juste le courant », a indiqué notre interlocuteur.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info