Alpha Condé, ce médiateur de la CEDEAO devenu une crise en Guinée (Par Aly Badara Akila)

Mamadou Issoufou enfin ton médiateur est médiatisé dans son propre pays. Ce médiateur qui aime le dialogue dans d’autres pays de l’Afrique, n’aime pas le dialogue dans son pays. Ce médiateur de la CEDEAO est devenu une crise dans son propre pays. Encore, Alpha Condé vient de montrer à la face du monde qu’il était juste là pour s’octroyer un troisième mandat.

Alpha Condé s’est installé derrière la musique d’une dame soi-disant que je cite : ‹‹  (…) Ce que femme veut, Dieu le veut nous aussi. Je m’engage à vos côtés parce que je sais que vous êtes des Amazones courageuses, fortes et déterminées pour la victoire de la Guinée ››, M. Le médiateur c’est comme ça vous avez vu votre politique pendant toutes ces années ? Drôle de la Guinée, cet Alpha Condé qui s’était opposé contre la volonté de Lansana Conté, cet homme de droit sublimé par la France qui s’est battu pendant 40ans dans la politique pour une alternance, est devenu un vrai bourreau contre son propre peuple. Et, c’est ça d’ailleurs ! Pour que la CEDEAO comprenne que son médiateur fait peur, je vais faire un tout petit rappel parce qu’il n’est pas du tout mon adversaire mais je mise sur le peuple ». L’impunité pour les criminels devient la culture de gouvernance du régime d’Alpha Condé.

Hier, c’était à Dubreka où le domicile du kountigui de la Basse côte a été quasiment assiégé et des tirs ont été entendu comme si nous étions dans une nation gérée par des gangs et ce, c’est en présence des autres présidents des autres régions. Ce n’est pas que ça, si toute fois on parle de tout dans le pays du médiateur de la CEDEAO, nous enregistrons aussi des morts sur l’axe où, des jeunes sont tués comme des animaux.

Dans le pays de cet homme de droit, cet homme de la Sorbonne, cet homme politique qui avait une histoire réelle de la politique, cet homme qui aujourd’hui, est devenu notre cauchemar, il y a plus de 200 jeunes tués sans justice. Pire, nos pères, mères, grand parents et même nos imams sont bastonnés de façon malsaine et irréligieuse. Encore hier, après avoir vu une foule de femme, Alpha Condé le médiateur a décidé de se présenter pour dit-il, ‹‹ Tout ce que femme veut Dieu le veut ››, pourtant il sait pertinemment que c’est pas toutes les femmes qui veulent. Elles n’ont même pas une représentativité. Des jeunes tués, des familles réprimées, du sang sur la constitution, notre Alpha Condé dit oui et passe comme si de rien n’était alors qu’il avait juré de respecter et de faire respecter la constitution.

Alpha Condé disait ceci : ‹‹ En cas de parjure, que je subisse les rigueurs de la loi ››, aujourd’hui, c’est son peuple qui souffre de tout et de rien. Mamadou Saïdou Diallo aussi rejoint les 200 autres jeunes tués sur l’axe. Un axe considéré comme un lieu de rebelles, un axe avec ces citoyens écartés parce qu’il est opposer a la candidature d’Alpha Condé. Cet axe où tout le monde est considéré comme des ennemis et pourtant cet axe ressemble à un axe de la démocratie. S’il n’existait pas aujourd’hui, Alpha Condé se serait déjà débarrasser de son peuple. Donc, qu’on reste aussi a la maison voir la suite.

Pourquoi ils tuent sur notre axe ? Pourquoi ils répriment nos parents ? Pourquoi ils veulent que cet axe reste à la marmotte ? Pourquoi nous subissons une telle atrocité ? Tout ça se passe dans le pays d’un homme de droit du médiateur de la CEDEAO. Alors, nous attendons aussi l’aide de cette institution soldée de bon a rien.

Ces crimes odieux, frustrants et déshonorants sur l’axe, son seul péché commis est d’être au devant pour le bien commun de tout le peuple de Guinée pour nous sortir de cette histoire macabre et de cette dictature imposée par un clan qui profite de nos ressources. Habiter sur cet axe est devenu un vrai problème, en y habitant il faut aussi acheter ton cercueil parce que tout est possible avec ce régime. D’ailleurs, le Kountuigui a été attaqué parce qu’il a dit non au projet de troisième mandat, imaginer si c’est l’imam de la mosquée Fayçal qui le disait, il serait aussi attaquer s’il faut gazé comme ils ont fait chez le chef coutumier. C’est seulement sur cette partie de la capitale, où des gens sont abattus et considérés comme des ennemis de la nation. Aucun crime, qui pourrait justifier une telle barbarie contre eux.

Contre la volonté d’un homme considéré par d’autres clans comme demi-dieu et invincible, qui bouffent nos richesses, d’autres aussi sur l’axe sont considérés par ce clan comme des ennemis a abattre. Une telle phobie n’est pas bonne, ça fait la folie partisane. Trop de tueries, pourquoi et ce, sous l’ère d’un homme de droit ? C’est comme ça on fait le droit à la Sorbonne ? Si c’est comme ça, c’est vraiment dommage pour cette nation.

Ma colère reste insaisissable. Pourquoi il y’a une justice du deux poids deux mesures en ce moment en Guinée ? M. Homme de droit la question vous concerne ! Ceux qui tuent déambulent dans la nature. Ils pavanent comme si de rien n’était, pourtant nous sommes dans le pays d’un homme de droit et médiateur de la CEDEAO qui s’ingère dans toutes les politiques en Afrique de l’ouest. Qui peut prendre un exemple sur lui ? Wallahi ! Billahi ! Cet état de fait témoigne une fois de plus le caractère cynique de ce régime qui ne prône ni dialogue, ni la paix et qui ne considère pas la partie frustrée. Un état incapable même de reconnaître les morts tragiques. Mais qu’elle pudeur ? Aucune sympathie, compassion a l’endroit des familles victimes d’une telle méchanceté. C’est pas épatant surtout sous l’ère Alpha Condé. Au cimetière des gens ont été attaqué, la marche funèbre, le cortège aussi attaquer.

Le vent même s’était passé a l’hilarité et c’est pour cela le gaz était dans leur rang au cimetière. Drôle ! Hilarant parce que quand je pense a ça, j’ai envie de dire que la Guinée est un pays extraordinaire. Un régime aussi dangereux que la pandémie a la Covid19. Pendant que nous sommes forcés de mettre les masques, une foule compacte sans geste barrière et sans aucuns soucis, était a Sékhoutoureya sans aucune mesure prise. Ils font d’ailleurs croire aux gens que nous vivons avec un virus qui est le troisième mandat mais non un virus qui fracasse le monde. Si aujourd’hui c’est sur l’axe que cette répression barbare est orientée, attendons qu’elle se dirige vers une autre planète terrestre guinéenne. Ils suivent pour le moment leur intérêt égoïste, et c’est nous le bas peuple qui sommes en train de mourir de faim. Pauvre de la Guinée, nous allons continuer à vivre une telle maladie? Courage alors a vous, la pauvreté gangrène et le malheur s’abat sur le pays, mais personne ne voit cela. Pauvre de nous ! 

Restez chez vous jeunes de l’axe, le mal commun n’est pas un mal. Si, c’est vous les sauveurs de la Guinée, je vous demande de ne plus sortir. Restez chez vous, vous avez aussi un avenir, la vie vous réserve pleines de choses. Pardon ! Pardon ! Restez chez vous, on ne fait que vous tuer sur cet axe et même vos parents ne sont pas épargner. Restez désormais chez vous, qu’on souffre tous comme ça, s’ils attendent Dieu, attendons tous Dieu comme ça.

Restez chez vous !!!

Aly Badara Akila, journaliste panafricain

(+224) 662 519 697 / (+224) 625 406 393 

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info