Me Béa sur la libération de Foniké Menguè : « C’est une honte pour tous ceux qui ont soutenu cette fausse accusation… »

ça y est ! Le leader du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), a recouvré sa liberté ce jeudi 27 Août 2020, après un peu plus de quatre (04) mois de détention.

En réaction à la libération d’Oumar Sylla, dénommé Foniké Menguè par ses intimes, Me Salif Béavogui a bien voulu adresser un message aux autorités compétentes.

« Le mot que j’ai, c’est d’éviter les arrestations arbitraires d’opposants. C’est une honte pour tous ceux qui ont soutenu cette fausse accusation. Priver quelqu‘un de sa liberté pendant quatre (04) mois et que la justice le libère (…) Dans un pays normal, l’Etat doit dédommager, l’Etat doit indemniser l’intéressé, parce que ce sont des poursuites arbitraires et des détentions abusives et arbitraires », a-t-il dénoncé.

Par ailleurs, Me Béa est revenu sur le dossier « Foniké Menguè » qui, selon lui, est vide de sens et que son client n’est qu’un innocent. « (…) Je l’ai dit, le procureur dans cette affaire avait du mal à trouver des infractions. Quand le dossier est venu pendant six heures du temps il était entrain de chercher par ci par là. Tout ce que la police a emmené, il a tout mis de coté, il a même flétri le comportement de la police. En dépit de tout, il tenait coûte que coûte à maintenir Foniké Menguè en prison, mais Dieu merci il est libéré. Merci aux avocats, merci aux juges. Nous voulons avoir plusieurs juges writh dans notre pays », a fait remarquer l’avocat du FNDC.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info