samedi, juillet 2

Jour : 12 août 2020

Tunisie: des ONG soutiennent un journaliste algérien condamné à 3 ans ferme

A la Une, Politique, Société
Des associations et organisations tunisiennes ont exprimé mercredi leur solidarité avec le journaliste algérien Khaled Drareni, condamné par la justice de son pays à trois ans de prison ferme, et appelé à sa libération « immédiate » et « sans condition ». Directeur du site d'information Casbah Tribune et correspondant en Algérie pour la chaîne TV5 Monde et Reporters sans frontières (RSF), Khaled Drareni, 40 ans, est incarcéré depuis le 29 mars. Il a été condamné lundi à trois ans d'emprisonnement et à une lourde amende pour « incitation à attroupement non armé » et « atteinte à l'unité nationale ». Plus de 30 ONG tunisiennes, dont l'Association du journalisme d'investigation, le Syndicat national des journaliste et le Forum pour la défense des droits économiques et sociaux, ont exprimé ...

Présidentielle du 18 octobre : « Les conditions d’une élection crédible ne sont pas réunies » (Cellou Dalein Diallo)

Politique, Société
A Conakry, les réactions se multiplient à la suite du décret du président Condé entérinant la date du 18 octobre prochain pour la tenue de l’élection présidentielle en Guinée. Cette fois-ci c’est le leader de la principale formation politique de l’opposition guinéenne qui prend la parole. Via sa page officielle (Facebook), Cellou Dalein Diallo a indiqué que les conditions d’une élection crédible et transparente ne sont pas réunies et par ricochet la date du 18 octobre ne serait pas tenable. « Alpha Condé vient de fixer la date de l’élection présidentielle au 18 octobre 2020 alors que les conditions d’une élection crédible ne sont pas réunies. Ce n’est pas la qualité des élections qui l’intéresse. Contesté partout, y compris dans ses fiefs traditionnels, il a plutôt peur d’un scrutin ju...

Présidentielle 2020 : voici la réaction « cinglante » de l’UFR sur le décret entérinant la date du 18 octobre prochain

Politique, Société
Selon un décret rendu public, mardi soir à Conakry, le Chef de l’État Alpha Condé a entériné la date du 18 octobre prochain pour la tenue de l’élection présidentielle en Guinée. La réaction « cinglante » de l’opposition n’a pas tardé. Ce mercredi 12 Août 2020, le vice-président de l’Union des forces républicaines (UFR) a réagi en ces termes. « Le président Alpha Condé continue son parjure. Il est entrain de le concrétiser. Nous attendons qu'il déclare officiellement sa candidature. Mais c'est un secret de polichinelle qu'il le fera. Qu'il le fasse, le peuple de Guinée ne restera pas inerte. Je crois au peuple de Guinée. Il ne restera pas inerte face à ce parjure du président de la République », a déclaré Ibrahima Bangoura, un des proches collaborateurs de Sidya Touré. Notons que dans le ...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com