lundi, décembre 5

Jour : 20 juillet 2020

Nomination de l’honorable Daffé à l’ANIES : « Nous sommes entrain de politiser tout en Guinée… », regrette Me Abass Bangoura

Politique, Société
Dans un décret publié samedi soir dans le journal télévisé de la RTG Koloma à Conakry, le chef de l’État Alpha Condé a nommé Mme Hadja Aïssata Daffé, jusque-là présidente des femmes de l’UFR, au poste de Directrice générale adjointe de l’Agence Nationale d'Inclusion Économique et Sociale (ANIES). Si le fond de la nomination de Hadja Daffé a été salué par moult observateurs, au regard de ses compétences, cependant la forme n’a pas été respectée. C’est du moins l’avis de Me Fodé Abass Bangoura avocat guinéen vivant en France qui s’est confié dimanche 19 juillet, à notre rédaction. « (…) Moi ma lecture, c’est une lecture nuancée. Ma première remarque d’abord c’est que nous sommes sur une mauvaise voie parce que nous sommes entrain de politiser tout en Guinée. L’Administration, les Agences...

Manifestations du 20 juillet : le gouvernement évoque la crise sanitaire et interdit tout rassemblement

Politique, Société
Dans une déclaration télévisée, dimanche soir à Conakry, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation Général Bouréma Condé a annoncé l’interdiction de la manifestation du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) prévue ce lundi 20 juillet à Conakry dans toute l’étendue du territoire. Le ministre Condé justifie entre autres la décision du gouvernement par la crise sanitaire liée à la maladie du nouveau coronavirus qui frappe plusieurs pays du monde entier notamment la Guinée. A cet effet, le Général Bouréma Condé a instruit les agents des forces de sécurité à « barrer la route à tous les fauteurs de troubles par l’usage des moyens conventionnels », a-t-il dit avant d’appeler l’ensemble « des gouverneurs, des préfets, des sous-préfets, des mair...

Manifestations du 20 juillet : les avocats du FNDC attirent l’attention de la CPI sur les « risques de répression policière »

A la Une, Communiqué, Politique, Société
Dans un communique transmis dimanche 19 juillet, aux médias locaux, les avocats du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) redoutent une répression policière de la manifestation des opposants prévue ce lundi 20 juillet 2020 à Conakry. Par la même occasion, les avocats du FNDC ont alerté la Cour pénale internationale (CPI). Lire ci-dessous leur communiqué ! La Rédaction / redaction@guineerealite.info
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com