Dr Faya Millimouno, « ce n’est pas simplement le fait d’avoir un fils au pouvoir qu’il peut vous apporter le bonheur »

Depuis plusieurs semaines la Ville de Kankan, capitale de la Haute Guinée fait l’objet de vives contestations. Des centaines de jeunes continuent de manifester contre le manque criard de l’électricité dans le Nabaya.

En séjour aux États-Unis Dr Faya Millimouno, président du parti Bloc Libéral (BL) suit de près l’actualité socio-politique guinéenne notamment les émeutes de l’électricité à Kankan. Il l’a fait savoir vendredi dans une vidéo transmise à notre rédaction.

Pour l’opposant, il ne suffit pas d’avoir un fils de sa région ou de sa communauté au pouvoir pour espérer à un changement, il conseille plutôt le choix des leaders capables de sortir le pays de l’ornière.

« Comme à Faranah, comme à Dubreka, vous comprenez désormais que ce n’est pas simplement le fait d’avoir un fils au pouvoir qu’il peut vous apporter le bonheur. Nous devons sortir de l’ethnocentrisme, du régionalisme pour choisir les leaders capables de construire ce beau pays dans l’intérêt de tout le monde », a martelé Dr Millimouno.

Pour terminer, le patron du BL cite le cas du « chinois mort » pour ironiser en quelque sorte la crise de l’électricité dans la savane guinéenne. « (…) Alors les jeunes, le courant vous avez le droit de l’avoir à Kankan, à Kouroussa, à reouné, à Mandiana et à Siguiri, que le chinois soit vivant ou mort, que le français soit vivant ou mort. C’est votre droit de réclamer, réclamez-le », lance t-il avant d’appeler les manifestants au civisme. « La seule chose que nous vous demandons, pas de violence mais sortez de manière ferme pour dire le mensonge s’en est fini, nous réclamons le courant ».

Décryptage / Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info