Décès d’Amadou Gon Coulibaly : Macron salue un « ami fidèle de la France »

Emmanuel Macron a rendu hommage jeudi à Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre ivoirien et candidat du parti au pouvoir à l’élection présidentielle d’octobre, décédé la veille de problèmes cardiaques, saluant la mémoire d’un « ami fidèle de la France ».

« Le Président de la République s’associe à l’immense tristesse du Président Alassane Ouattara et présente ses condoléances au peuple ivoirien et à la famille du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly », déclare le chef de l’Etat dans un court communiqué. « Il salue la mémoire et le dévouement d’un grand serviteur de la Côte d’Ivoire, artisan de son redressement économique et ami fidèle de la France », ajoute M. Macron. Ce décès soudain vient rebattre les cartes du jeu politique ivoirien, à trois mois de l’élection présidentielle.

En mars, le président sortant Alassane Ouattara avait indiqué qu’il ne briguerait pas un troisième mandat et avait adoubé Amadou Gon Coulibaly, « son plus proche collaborateur depuis 30 ans », comme candidat du parti au pouvoir.Le chef de l’Etat ivoirien a évoqué la perte d’un « fils » et d’un « jeune frère ». Greffé du cœur en 2012, Amadou Gon Coulibaly, dit « AGC », était revenu il y a près d’une semaine de France après deux mois d’hospitalisation pour des problèmes cardiaques. Il avait été accueilli mercredi par une haie d’honneur et des applaudissements des ministres avant le conseil. « Je suis de retour pour prendre ma place aux côtés du président, pour continuer l’œuvre de développement et de construction de notre pays », avait-il dit, très souriant, jeudi dernier lors de son retour.

Dépêche AFP

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info