Colère des enseignants du privé : voici une des dernières sorties médiatiques de Mory Sangaré en tant que ministre

Le syndicat des enseignants des écoles privées menace de boycotter la reprise des cours programmée pour le 29 juin prochain, a-t-on appris de sources concordantes.

Les enseignants exigent le paiement de trois (03) mois d’arriérés de salaire. « (…) Nous traversons une situation catastrophique, nous sommes dans une précarité qui ne dit pas son nom. C’est révoltant ! Vous imaginez avec cette crise sanitaire assortie de confinement… Donc c’est pour toutes ces raisons nous avons décidé de saisir cette occasion pour nous faire entendre», a témoigné un des enseignants qui a requis l’anonymat.

Interpellé par notre rédaction jeudi soir, à la veille donc de la publication du décret le limogeant de son poste, le désormais ancien ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, à la place du boycott, Mory Sangaré a plutôt proposé un dialogue « franc » entre les enseignants et les fondateurs pour, dit-il, trouver un terrain d’entente à la satisfaction de toutes les parties.

« (…) Ça ne serait pas intelligent de leur part d’essayer de boycotter. Ils ont une occasion de dialoguer avec les fondateurs et pourquoi pas être en mesure de récupérer leur dû par la négociation. S’ils boycottent, les parents d’élèves qui avaient l’intention de payer ne vont plus payer. Et s’ils ne payent pas, les fondateurs ne pourront pas leur faire un geste. Donc, moi je pense, ils doivent prendre la balle au bond puisqu’ils sont indissociables, c’est des partenaires de longue date », déclare t-il avant d’ajouter que le dialogue y va dans l’intérêt de tous.

« Ils ont intérêt à se comprendre et cette occasion là, il ne faut pas qu’ils ratent ça. Quand une partie des élèves ne reçoit pas les cours, je ne peux pas être indifférent face à cette situation. Maintenant pour arrêter les cours il faut quelque chose de plus sérieuse que ça…», a indiqué l’ancien ministre Mory Sangaré.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info