mardi, décembre 7

Jour : 18 juin 2020

Mali: nouvelle tentative de médiation africaine dans la crise

A la Une, Politique, Société
Une mission ouest-africaine de haut rang a entrepris jeudi une tentative de médiation au Mali pour tenter de dissiper la crise politique en cours, à la veille d'une nouvelle manifestation contre le président Ibrahim Boubacar Keïta, a constaté un correspondant de l'AFP. Cette mission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a rencontré le Premier ministre Boubou Cissé et devait s'entretenir ensuite avec les principaux acteurs de la crise: le président lui-même en fin d'après-midi et, auparavant, le chef de file de la contestation, l'imam Mahmoud Dicko. « Il y a en ce moment un défi politique, social au Mali. Donc, en tant que président de la Cédéao, le président (du Niger Mahamadou Issoufou) nous a chargés de nous y rendre pour essayer de faire de la médiatio...

Exactions : La France « ne tolérera pas » que son image soit écornée au Sahel (Parly)

A la Une, Politique, Société
La ministre française des Armées Florence Parly a averti jeudi les pays du Sahel que la France ne tolérerait pas que son « image » soit ternie par des exactions de ses partenaires militaires dans la région. « Il y a des brebis galeuses partout mais nous serions coupables si nous ne mettions pas tout en œuvre pour réduire ce risque », a-t-elle dit lors d'une audition au Sénat en référence à une série d'exactions commises par les forces locales contre les populations au Mali, au Niger et au Burkina Faso. « La France ne tolérera pas qu'on expose la vie de nos soldats autant que son image et sa crédibilité si des engagements fermes ne sont pas pris et ne sont pas tenus dans ce domaine », a martelé Florence Parly. La ministre avait déjà lancé un avertissement en ce sens le 12 juin lors d'un...

L’état d’urgence sanitaire prolongé : la marche du 8 juillet maintenue ?

A la Une, Politique, Société
Jusqu’à preuve du contraire, l’appel du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) à « la marche de la liberté et l’alternance démocratique » prévue le 8 juillet prochain reste maintenue, selon une source proche du FNDC. Coïncidence ? Quelques heures seulement après le communiqué du FNDC appelant à une manifestation dans la première quinzaine du mois de juillet, le chef de l’État Alpha Condé, dans une allocution télévisée lundi soir, a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire d’un mois à compter du mardi 16 juin 2020. Cette décision du président de la République vise t-elle à « saboter » la marche projetée par le FNDC ? Cependant, après plusieurs mois de trêve liée à l’apparition de la maladie du nouveau coronavirus, les opposants au projet constitutionnel n’entenden...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com