Sékou Koundouno, « les manifestations n’avaient pas pour source la propagation de la pandémie… »

Le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) vers la fin de la trêve observée depuis l’apparition de la pandémie de la Covid-19 en Guinée. Il ressort d’une déclaration que les opposants au projet constitutionnel se proposent de reprendre les manifestations de rue et par conséquent une nouvelle date devrait être fixée ce lundi 15 juin 2020, a-t-on appris.

Dans l’opinion publique la relance des manifestations est diversement appréciée. Certains citoyens estiment que ce n’est pas le meilleur moment d’appeler à des manifestations de rue en raison de la situation sanitaire. Interpellé sur la question, Sékou Koundounou balaie d’un revers de la main ces arguments et réitère la détermination du FNDC à défendre vaille que vaille la constitution de mai 2010.

« Il me semble que ceux qui disent cela sont Vietnamiens ou somaliens, vous devez voir des millions et des centaines de milliers de personnes qui manifestaient il y a de cela quelques jours dans toutes les villes Américaines. Même avant hier en France c’est tout une marrée humaine qui était dans la rue. Le conseil d’État à même instruit au gouvernement français d’autoriser toutes les manifestations, parce que les manifestations n’avaient pas pour source la propagation de la pandémie et l’expertise des plus grands scientifiques l’ont prouvé en la matière lors des manifestations aux États-Unis et en Europe. Et nos amis tout près de nous au Mali ont manifesté il y a quelques semaines ça n’a provoqué aucune propagation. Je ne sais pas sur quelles données scientifiques ces gens là se réfèrent pour dire une telle chose ? », s’interroge t-il.

Poursuivant, Sékou Koundouno a affirmé qu’interdire une manifestation est synonyme de dictature. « Cette question n’a pas lieu d’être car les peuples doivent continuer à jouir des libertés fondamentales et de tous les droits qui leurs sont conférés par les traités et les conventions et ce n’est pas à cette période que les dictatures oligarchiques vont embrigader toutes les lois et en faire une propriété privée », a-t-il conclu.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info