Affaire falsification de la nouvelle Constitution : la Cour Constitutionnelle prend position (Arrêt)

Mamadouba Bangoura, président de la Cour Constitutionnelle

La Cour Constitutionnelle réagit à la requête d’une quinzaine de députés de l’Assemblée nationale et du coordinateur national de la Plateforme nationale de participation d’initiative citoyenne (PNAPIC), selon laquelle la nouvelle constitution soumise au peuple de Guinée le 22 mars dernier a été falsifiée. Sans surprise. En son audience plénière non publique du jeudi 11 juin 2020, la Cour Constitutionnelle a déclaré irrecevable cette requête et a affirmé que la nouvelle constitution a été publiée au journal officiel à la date du 14 avril 2020 et que par conséquent elle n’a subi aucune falsification.

Lire Arrêt Cour Constitutionnelle

La Rédaction / redaction@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info