lundi, décembre 5

Jour : 12 juin 2020

Affaire falsification de la nouvelle Constitution : la Cour Constitutionnelle prend position (Arrêt)

Politique, Société
La Cour Constitutionnelle réagit à la requête d’une quinzaine de députés de l’Assemblée nationale et du coordinateur national de la Plateforme nationale de participation d’initiative citoyenne (PNAPIC), selon laquelle la nouvelle constitution soumise au peuple de Guinée le 22 mars dernier a été falsifiée. Sans surprise. En son audience plénière non publique du jeudi 11 juin 2020, la Cour Constitutionnelle a déclaré irrecevable cette requête et a affirmé que la nouvelle constitution a été publiée au journal officiel à la date du 14 avril 2020 et que par conséquent elle n’a subi aucune falsification. Lire Arrêt Cour Constitutionnelle La Rédaction / redaction@guineerealite.info

États-Unis : un ex-militaire gambien inculpé pour tortures dans son pays en 2006

A la Une, Société
Un ancien militaire gambien résidant dans l'ouest des États-Unis a été inculpé pour des actes de torture commis en 2006 dans son pays d'origine après une tentative de coup d’État manquée, ont annoncé jeudi les services du procureur du Colorado. Michael Sang Correa, 41 ans, est accusé d'avoir torturé six personnes lorsqu'il faisait partie d'un groupe armé baptisé "Junglers", composé de soldats de l'armée gambienne régulière mais répondant directement au président de l'époque, Yahya Jammeh. Michael Correa, entré aux États-Unis en 2016 et résidant à Denver, a été présenté à un juge jeudi. « Michael Correa est accusé d'avoir commis des actes de violence horribles, victime après victime, dans le cadre de tentatives brutales d'extorquer des aveux à des personnes soupçonnées de préparer un coup...

Dr Fodé Oussou Fofana, « les députés ont droit à une indemnité de séparation égale à six mois de leurs émoluments »

Economie, Politique, Société
L’indemnité de séparation des députés sortants. La question continue de susciter le débat à Conakry, particulièrement au sein de la mouvance et de l’opposition. A son tour, l’ancien député de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) Dr Fodé Oussou Fofana a tout d’abord rappelé que l’indemnité de séparation est un droit et non une faveur. « L’Assemblée nationale élue en 2013 et qui a pris fonction en 2014 s’est dotée d’une loi organique portant règlement intérieur de l’Assemblée nationale en 2017 et validée par la Cour constitutionnelle avant d’être promulguée. Cette loi mentionne bien en son article 134 que les députés ont droit à une indemnité équitable qui assure leur indépendance et leur dignité. Celle-ci est prévue dans la loi de finances », rappelle t-il. Et d’ajouter, « l...

TRIBUNE. Apprenons à faire la politique pour les générations futures (Par Akim Bah)

A la Une, Politique, Société
Le Guinéen accomplira le véritable premier pas dans la politique, le jour où il prendra le temps de discuter, avec ses semblables, sur la manière de réaliser ensemble, pour eux-mêmes, quelque chose que personne d'entre eux ne peut entreprendre et mener à bien tout seul. La volonté de vivre ensemble, qui naîtra ainsi, se tissera par l'échange de propos, par la liberté de paroles dont jouiront les membres du parti. Il va sans dire que la restriction d'une telle liberté de paroles entraîne l'extinction du renouvellement de la volonté de vivre ensemble et, à la longue, le dépérissement de la communauté politique. L'échange de propos ne sera pas toujours sporadique. Il s'organisera et prendra la forme de débat. Il s'instituera en parlement du parti dans le souci de définir le contour des réal...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com