Journée Africaine des Frontières : des autorités gouvernementales appellent à plus d’actions pour combattre l’épidémie de la Covid-19 (Déclaration)

Déclaration du ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation

Mesdames et Messieurs, chers compatriotes ;

La journée du 7 juin de chaque année est consacrée à la célébration de la journée africaine des frontières. Cette célébration est une recommandation forte de la deuxième conférence des Ministres africains en charge des questions de frontières, tenue le 25 mars 2010 à Addis-Abeba et entérinée par la 17ème Session ordinaire du Conseil Exécutif, tenue à Kampala du 19 au 23 juillet 2010.

La journée africaine des frontières de cette année est marquée par les problèmes de santé publique résultant de la pandémie de la COVID-19 qui ont entraîné la fermeture complète d’au moins 43 frontières à travers l’Afrique. Compte tenu de l’état actuel des frontières africaines et dans le respect des directives de santé et de sécurité publiques, la 10ème Journée Africaine des Frontières est célébrée virtuellement cette année sous le thème citation : « Journée Africaine des Frontières 2020 : les voix des spécialistes de la gouvernance des frontières en Afrique à l’heure de la COVID- 19 », fin de citation.

La célébration de cette 10è journée marque à la fois la volonté des autorités gouvernementales à renforcer l’unité africaine et une invite à tous les Africains de faire front commun contre la pandémie à coronavirus. Cette maladie est le plus grand obstacle à la mise en œuvre des programmes et projets d’amélioration des conditions de vie des communautés frontalières.

Chers compatriotes ;

Mesdames et Messieurs ;

Notre pays, depuis 2012, et les pays voisins sont appuyés par l’Union Africaine et ses partenaires notamment la coopération Allemande à travers la GIZ, dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Programme Frontière de l’Union Africaine.

Ces appuis constituent la preuve éloquente des efforts de l’Organisation panafricaine en lien avec les grands axes du programme frontière, notamment : la délimitation/démarcation des frontières, la coopération transfrontalière et le renforcement des capacités des acteurs en charge des questions de frontière.
De nombreuses actions sont en encours de réalisation dans les zones frontalières à savoir :

les travaux théoriques de délimitation des frontières ;

la création et la mise en place des structures de mise en œuvre des activités de coopération transfrontalière, et

le renforcement des capacités opérationnelles des structures nationales de gestion des frontières.

Chers compatriotes ;

Mesdames et Messieurs ;

Les actions ci-dessus énumérées contribuent indéniablement à la consolidation de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans les zones frontalières.

Il existe cependant de nombreux défis à relever en vue d’accélérer la mise en œuvre des activités du programme frontière de l’Union Africaine.

Dans cette dynamique, le Gouvernement Guinéen, la Commission de l’Union Africaine et les partenaires que nous tenons à remercier vivement ici, doivent de plus en plus accroître les moyens.

Aussi, rappelons que les différentes recommandations de la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement excluent de la politique africaine, entre africains, tout règlement de conflit par l’emploi de violences et toute délimitation de frontières en dehors de celles héritées de la colonisation.

C’est pourquoi, le Gouvernement du Professeur Alpha CONDE, et les autorités locales de part et d’autre des lignes frontières impliquées dans le processus de la pacification des frontières, ont adhéré aux déclarations et recommandations visant le renforcement du bon voisinage, le règlement pacifique des conflits, la coopération transfrontalière à travers les initiatives locales, la sécurité et le développement des espaces frontaliers. Dans cette logique, le Gouvernement Guinéen a fait exécuter plusieurs missions et activités sur le terrain.

Mesdames et Messieurs, chers compatriote

En une occasion aussi significative que celle-ci, vous me permettrez de témoigner une grande reconnaissance au Professeur Alpha CONDE, pour ses initiatives et sa sollicitude constantes qui ont permis au Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, de réaliser des progrès notables dans la perspective de la mise en œuvre du Programme Frontière de l’Union Africaine et dans l’édification d’espaces sociaux frontaliers afin que les populations frontalières puissent connaître une coexistence pacifique et sécurisée.

Je réaffirme enfin la disponibilité du Gouvernement guinéen à mettre tout en œuvre pour la pacification des zones frontalières et la consolidation des liens historiques qui unissent si heureusement les peuples africains.

VIVE LA PAIX

VIVE L’UNITÉ AFRICAINE

VIVE LA COOPÉRATION INTERNATIONALE

Bourèma Condé

Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info