Présidentielle 2020 : Bah Oury propose un gouvernement de transition

Les leaders politiques de l’opposition plurielle restent partagés sur l’attitude à tenir face à  l’élection présidentielle d’octobre prochain. Ainsi, à la différence de Sidya Touré de l’Union des forces républicaines (UFR) ou encore de Faya Millimono du Bloc libéral (BL), Bah Oury, lui, propose une transition politique au regard des conditions qui ne favoriseraient pas l’organisation d’une élection apaisée.

Et pour lui, le point de départ de cette transition serait le constat unanime que « la gouvernance actuelle a mis le pays dans l’impasse ».

Quant aux raisons d’aller à une transition politique, Bah Oury énumère quelques éléments : « nous avons un fichier électoral totalement corrompu qui est à la base du refus de participation aux dernières élections législatives de beaucoup de partis politiques, ou tout au moins les plus significatifs. Nous n’avons pas de constitution aujourd’hui parce qu’il y a un vide constitutionnel pour des raisons que vous connaissez, nous n’avons pas non plus une CENI qui joue effectivement son rôle d’organe indépendant, neutre, capable de réguler le processus électoral pour la satisfaction de tous. Donc si on veut aller à des élections dans les conditions actuelles, cela veut dire qu’on est en train de plonger le pays dans le désordre », a-t-il déclaré.

En tout état de cause, pour Bah Oury, les choses sont claires : « si on doit aller vers des élections apaisées, permettre à la Guinée d’avoir une sortie de crise, alors on ne peut pas les organiser en 2020. Il faudra engager le processus de transition politique au moins un an pour recréer les conditions pour avoir la constitution, pour avoir un fichier électoral correct, pour avoir des institutions crédibles pouvant organiser l’élection présidentielle, voilà les raisons pour lesquelles je dis qu’en 2020 si on aime le pays il faut beaucoup plus penser à une transition qu’à l’organisation d’élections ».

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info