lundi, décembre 6

Jour : 6 juin 2020

Qu’en est-il des opposants détenus à Kankan ? «  Le pool de juges d’instruction est en train de travailler d’arrache-pied… » (Avocat)

Politique, Société
Ils sont au total quarante trois (43) opposants membres du FNDC, tous originaires de N’zérékoré, à séjourner actuellement à la prison civile de Kankan. Interpellé jeudi 4 juin 2020, un de leurs avocats se dit confiant quant à l’évolution du dossier. En l’occurrence, Me Salif Béavogui a une nouvelle fois clamé l’innocence de ses clients détenus à « tort ». « Du côté de N'zérékoré, les 43 personnes sont toujours privées de liberté. Le pool de juges d'instruction est en train de travailler d'arrache-pied, d'ailleurs, nous continuons à nous battre à ce niveau aussi pour que la cadence de la procédure soit accélérée et que aussi ces innocents soient libérés », explique-t-il. Il pense néanmoins que la démarche de la justice guinéenne n’est pas assujettie à la recherche véritable des vrais cou...

Guinée : le parti de l’Union des forces républicaines (UFR) confronté à une vaste entreprise de déstabilisation ?

Politique, Société
Les nouvelles ne sont pas bonnes pour l’ancien Premier ministre Sidya Touré, leader de l’Union des forces républicaines (UFR). Son parti enregistre une cascade de démissions ces derniers jours. Après Deen Touré qui a démissionné à la veille du double scrutin controversé du 22 mars 2020, c’était, il y a quelques jours, au tour de Badra Koné, secrétaire national à la Jeunesse de s’en aller avec fracas. Et désormais, Docteur Hadja N’Gamet Camara d’emboîter le pas à ces deux premiers. Dans une lettre adressée au bureau politique national de l’UFR, consulté par notre rédaction, la désormais ancienne coordinatrice a quitté le parti pour des raisons de « convenances personnelles ». Au sein du parti de l’ancien Premier ministre, on rétorque d’une part que toutes ces démissions sont à inscrire ...

Présidentielle 2020 : Bah Oury propose un gouvernement de transition

Politique, Société
Les leaders politiques de l’opposition plurielle restent partagés sur l’attitude à tenir face à  l’élection présidentielle d’octobre prochain. Ainsi, à la différence de Sidya Touré de l’Union des forces républicaines (UFR) ou encore de Faya Millimono du Bloc libéral (BL), Bah Oury, lui, propose une transition politique au regard des conditions qui ne favoriseraient pas l’organisation d’une élection apaisée. Et pour lui, le point de départ de cette transition serait le constat unanime que « la gouvernance actuelle a mis le pays dans l'impasse ». Quant aux raisons d’aller à une transition politique, Bah Oury énumère quelques éléments : « nous avons un fichier électoral totalement corrompu qui est à la base du refus de participation aux dernières élections législatives de beaucoup de parti...

CONTRIBUTION : « Ma proposition pour le 62ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée » (Akim Bah)

A la Une, Economie, Libre Opinion, Politique, Société
Si nous ne trouvons pas les bonnes réponses c'est peut être parce que nous ne posons pas les bonnes questions. Si nous ne nous trouvons pas de bonnes solutions c'est peut être parce que nous ne nous attaquons pas aux vrais problèmes ! Il nous faut nous asseoir un tout petit peu et réfléchir ! Qu'est ce qui nous arrive ? Ce 2 Octobre, cela fera 62 ans depuis l'indépendance et si on lançait une grande consultation citoyenne pour faire le bilan et nous projeter sur les 50 prochaines années ? Réunir les propositions des Guinéens de toutes les couches, de toutes les obédiences. En ligne, en présentiel, à distance... Faisons le bilan et posons les jalons pour les 50 prochaines années ! Cette consultation pourra s'étendre jusqu'à la fin de l'année 2020 et prendra plusieurs formes : débats ci...

Le chef d’Al Qaïda au Maghreb islamique tué au Mali par les forces françaises

A la Une, Politique, Société
Le  leader d'Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), l'Algérien Abdelmalek Droukdal, a été tué par les forces françaises dans le nord du Mali, près de la frontière algérienne, a affirmé vendredi sur Twitter la ministre des Armées Florence Parly, confirmant des informations obtenues par l'AFP. Ce chef historique du jihad au Maghreb, commandant de plusieurs groupes jihadistes sahéliens, a été tué jeudi au nord-ouest de la ville malienne de Tessalit, a appris l'AFP."Plusieurs de ses proches collaborateurs" ont également été "neutralisés", selon Mme Parly.  https://twitter.com/florence_parly/status/1268997760889565184 Source: AFP
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com