Liberté provisoire pour Saïkou Yaya : Me Béa dénonce la non-exécution de la décision

Cet autre opposant au projet constitutionnel croupit lui aussi en prison depuis le 21 mai dernier. Saïkou Yaya Barry avait pourtant bénéficié d’une remise en liberté provisoire en raison de son état de santé très « fragile ».

Curieusement jusque-là, cette décision tarde à se concrétiser, à en croire son avocat. « Depuis le 21 Mai 2020, Skou Yaya a bénéficié d’une décision de remise en liberté. Cette décision est sans recours, elle doit être exécutée sans murmure, ni retard, sans protestation, toutes les parties sont ténues au respect de cette décision telle que résultant des prescriptions de l’article 294 du code de procédure pénale », rappelle t-il.

Et selon l’avocat, il résulte de la non-exécution de la décision que son client fait les frais d’une détention abusive. « Il est désormais arbitrairement arrêté, et c’est une détention abusive qui ne dit pas son nom. Nous avons appris entre temps que le  parquet général aurait fait un pourvoi en cassation contre la l’ordonnance de la présidente de la première chambre de contrôle de l’instruction », indique l’avocat.

Pourtant, ce dernier insiste : « En principe, ce n’est pas une décision qui peut faire l’objet d’un pourvoi en cassation. Donc tout cela, c’est pour continuer à maintenir l’innocent en prison. Mais qu’à cela ne tienne le combat continue et nous allons continuer à nous battre vraiment pour obtenir la remise en liberté de tous nos clients », a rassuré Me Béa au micro de notre reporter.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info