Crise à la RTG : « S’ils veulent ils n’ont qu’à ramener tous les journalistes de Conakry au 20h30 », a déclaré Makalé Soumah

La crise à la RTG est loin de connaître son épilogue. Selon nos informations, rien ne va plus entre le directeur général Sékouba Savané et la rédaction du Journal télévisé. En cause, le patron de la RTG Koloma aurait engagé des réformes au sein de la section (présentation). Curieusement, l’initiative est loin de faire l’unanimité au point que certains présentateurs se sentiraient discriminés au profit d’autres.

Makalé Soumah, une des présentateurs du journal de 20h30, n’est pas du tout opposée à ces réformes. Elle l’a dit ce mardi 2 juin 2020 sur les ondes d’Espace FM, une radio locale basée à Conakry. « Ce qu’il faut dire ces jeunes qu’on veut remonter au Journal télévisé de 20h30, nous les suivons au quotidien, nous les encadrons et pour la présentation et pour les reportages sur recommandation express du rédacteur en chef. Nous sommes avec ces gens-là, nous vivons avec eux au quotidien, nous n’avons rien contre eux. Nous n’avons pas dit que nous ne voulons pas qu’on remonte certains s’ils veulent ils n’ont qu’à ramener tous les journalistes de Conakry au 20h30  », explique-t-elle avant d’affirmer que la crise qui mine la RTG n’a rien à voir avec cette histoire de présentation. « Ce n’est pas ça le problème. Le problème, il est plus profond que ça  », a dénoncé Makalé Soumah sans donner le moindre détail. Mais elle revient tout de même sur leurs revendications. « Notre première revendication, c’était par rapport aux primes, nous avons demandé à ce que nos primes soient revues à la hausse. Nous ne touchions que 50.000 fg comme prime de présentation au JT ». 

«  De quel droit nous pouvons dire que nous ne voulons personnes au Journal télévisé de 20h30 ? Nous n’avons pas ce droit là, ce sont certains qui nous ont fait la place, nous avons l’obligation de céder la place aux autres. Nous ne sommes pas des égoïstes et puis la présentation du Journal télévisé, il ne faut pas prendre ça comme une fin en soi. Nous sommes et nous restons journalistes reporters, nous n’avons aucune intention de faire du JT notre propriété privée, il ne l’est pas  », a martelé notre consœur qui cependant dit qu’elle ne comprend pas l’attitude de Sékouba Savané, DG de la RTG Koloma. « Je pense que les priorités sont ailleurs qu’au JT de 20h30 (…) Pourquoi cet acharnement là contre les présentateurs et les présentatrices du JT ? C’est ce que je ne comprends pas ».

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info