Badra Koné quitte l’UFR : « Il faut avoir la conviction pour être dans l’opposition… », (Parti)

Aly Badra Koné, jusque-là secrétaire national de la jeunesse de l’Union des forces républicaines (UFR) a jeté l’éponge ce mardi 2 juin 2020. Si le départ de Badra a surpris au sein même de sa famille politique, ses désormais anciens camarades dans le parti relativisent néanmoins les effets de son départ.

En effet, à en croire tout particulièrement Saïkou Yaya Barry, Badra Koné n’aura pas apporté grand-chose à l’UFR. « Je viens de voir ça par voix de presse parce que on n’a pas encore reçu la lettre de démission. En ce qui concerne les accusations, elles ne sont pas fondées en ce sens que nous sommes dans un parti politique, c’est le volontariat qui est là. Personne n’est payé pour adhérer à l’UFR. Il faut avoir la conviction et c’est dur d’être dans l’opposition et certains ne peuvent pas résister à ça. Quand ils décident de changer de camp pour d’autres raisons ils trouvent toujours le prétexte en accusant notamment  toujours les responsables du parti », a indiqué Monsieur Barry au sujet des raisons du départ de l’ancien secrétaire national à la jeunesse du parti.

Puis, Saïkou Yaya estime que le parti ne devrait mourir du départ de Badra Koné. S’il a été bien accueilli et que des responsabilités importantes lui ont été confiées, il n’aura cependant pas été à la hauteur de la tâche à lui confiée. « Le jeune homme a été très bien accueilli, il est arrivé en 2018 après les élections communales à l’UFR. Cela ne fait même pas deux ans qu’il est à l’UFR, parachuté à la tête d’une structure qui a existé près de vingt (20) ans et qui était bien solide. Structure qu’il était censé animer, mais cela n’a pas été le cas. Parce que son arrivée n’a pas changé grand chose à l’UFR (…) Je me dis nous avons tous constaté le manque de résultat, nous avons préféré essayer de voir si ça peut s’améliorer par le biais des soutiens que nous avons à l’interne, mais malheureusement ça n’a pas été suivi d’effet, donc s’il a décidé de partir nous lui souhaitons bon vent et nous restons ouverts à une jeunesse consciente qui se bat pour une cause mais pas pour des intérêts », a déclaré Saïkou Yaya Barry au micro de notre reporter.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info