lundi, décembre 5

Jour : 2 juin 2020

Crise à la RTG : « S’ils veulent ils n’ont qu’à ramener tous les journalistes de Conakry au 20h30 », a déclaré Makalé Soumah

Economie, Politique, Société
La crise à la RTG est loin de connaître son épilogue. Selon nos informations, rien ne va plus entre le directeur général Sékouba Savané et la rédaction du Journal télévisé. En cause, le patron de la RTG Koloma aurait engagé des réformes au sein de la section (présentation). Curieusement, l’initiative est loin de faire l’unanimité au point que certains présentateurs se sentiraient discriminés au profit d’autres. Makalé Soumah, une des présentateurs du journal de 20h30, n'est pas du tout opposée à ces réformes. Elle l’a dit ce mardi 2 juin 2020 sur les ondes d’Espace FM, une radio locale basée à Conakry. « Ce qu'il faut dire ces jeunes qu'on veut remonter au Journal télévisé de 20h30, nous les suivons au quotidien, nous les encadrons et pour la présentation et pour les reportages sur recomm...

Badra Koné quitte l’UFR : « Il faut avoir la conviction pour être dans l’opposition… », (Parti)

Politique, Société
Aly Badra Koné, jusque-là secrétaire national de la jeunesse de l’Union des forces républicaines (UFR) a jeté l’éponge ce mardi 2 juin 2020. Si le départ de Badra a surpris au sein même de sa famille politique, ses désormais anciens camarades dans le parti relativisent néanmoins les effets de son départ. En effet, à en croire tout particulièrement Saïkou Yaya Barry, Badra Koné n’aura pas apporté grand-chose à l’UFR. « Je viens de voir ça par voix de presse parce que on n'a pas encore reçu la lettre de démission. En ce qui concerne les accusations, elles ne sont pas fondées en ce sens que nous sommes dans un parti politique, c'est le volontariat qui est là. Personne n'est payé pour adhérer à l'UFR. Il faut avoir la conviction et c'est dur d'être dans l'opposition et certains ne peuvent pa...

Guinée : l’UFR rejette toute idée de report de la présidentielle d’octobre 2020

Politique, Société
Le parti de l'Union des forces républicaines (UFR) s’oppose à un éventuel report de l’élection présidentielle qu’on justifierait par la maladie du nouveau coronavirus. Sidya Touré exige que le scrutin se tienne cette année. A cette première exigence, il ajoute même une autre, à savoir qu’Alpha Condé ne puisse pas prendre part à la compétition « Nous avons une position qui est la position du FNDC. Nous ne pensons pas que les élections doivent  être reportées, il y aura des élections en 2020 mais pour nous c'est sans Alpha Condé », a-t-il indiqué sur les ondes d’Espace FM, une radio locale basée dans la capitale Conakry. Il faut dire cependant que la condition qui voudrait qu’Alpha Condé ne puisse pas briguer un nouveau mandat parait irréaliste. En effet, aujourd’hui, tout indique que le c...

Relance du dialogue politique : voici la condition de l’opposition plurielle

Politique, Société
Le dialogue politique guinéen est toujours au point mort. Pourtant, selon de nombreux observateurs, le pays en a besoin pour évacuer ou encore tenter de rapprocher les points de divergences. Un consensus est particulièrement requis avant la tenue des prochaines élections présidentielles. Mais la partie semble mal engagée, eu regard des positions tranchées que pouvoir et opposition affichent aujourd’hui encore. Et l’illustration du caractère inconciliable de ces positions, ce sont les conditions que Sidya Touré, s’exprimant au nom de l’opposition, a exigées lundi 1er juin, lors de son intervention chez nos confrères d’Espace FM. En effet, selon le leader de l’UFR, pour que les opposants au régime puissent se joindre à une initiative de dialogue, il faudrait « remettre tout ça là à zéro (....
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com