Des commerçants bloqués au Sénégal : Chérif Mohamed Abdallah exige leur retour

Il ressort d’une déclaration transmise ce jeudi 21 mai à notre rédaction, que le président du Groupe organisé des hommes d’Affaires (GOHA) n’est pas du tout content de la gestion de l’épidémie du nouveau coronavirus par le gouvernement guinéen. A en croire Chérif Abdallah, la terrible maladie a porté un coup dur aux activités économiques du pays. Et au nombre de ceux qui sont particulièrement, il a rappelé le sort peu enviable des commerçants pris au piège du coronavirus depuis des semaines au Sénégal. Des acteurs au retour desquels le gouvernement guinéen continue à s’opposer.

Une attitude incompréhensible, selon Chérif Abdallah, alors que ce même gouvernement permet même à des étrangers d’entrer dans le pays, en dépit de l’état d’urgence sanitaire et de la fermeture des frontières aériennes et terrestres. Une allusion à peine voilée au groupe de Chinois dont l’avion a atterri ce mercredi 20 mai à l’aéroport de Conakry.

« Certaines de nos compatriotes commerçantes sont bloquées au Sénégal, faute d’autorisation d’entrer en territoire guinéen, terre de leurs ancêtres, alors que plus de 200 Chinois sont accueillis soi disant pour la construction d’un chemin de fer (une promesse de plus). Cette ignorance totale du sort de nos compatriotes en détresse prouve si besoin en était encore, le mépris de nos dirigeants face au sort du Guinéen  », s’insurge le président du GOHA .

Pourtant, note-t-il : «  Un Etat responsable est soucieux du sort de ses ressortissants, où qu’ils se trouvent ». Partant de ce principe basique, il exige des autorités compétentes le retour des commerçantes à Conakry. «  Le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) invite tous les patriotes à se joindre à lui pour réclamer le retour en terre guinéenne de nos sœurs bloquées au Sénégal. Le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) exige du gouvernement la prise des mesures appropriées afin de permettre à nos sœurs de retrouver leurs familles, surtout en cette période de pandémie ».

En tout état de cause, « le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) est confiant du fait que tôt ou tard, le peuple finit toujours par triompher, quelles que soient les précautions prises par un dictateur  », fait encore remarquer Chérif Abdallah.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info