Nomination de Mamadi 3 Kaba : le Barreau de Guinée crie à la violation du droit

Dans un décret rendu public jeudi soir, le chef de l’État a nommé le juriste Mamadi 3 Kaba en remplacement de Me Amadou Salif Kébé, ancien président de la CENI, décédé le 17 avril dernier à Conakry des suites de la maladie de COVID-19.

Selon les informations rapportées par nos confrères de www.guineetime.info et relayées par www.mediaguinee.org, le Barreau de Guinée n’est pas content de cet acte présidentiel. A en croire le Bâtonnier Me Djibril Kouyaté, la désignation du remplaçant de Me Kébé revient pleinement au Barreau qui compte d’ailleurs attaquer le décret présidentiel.

« Il appartenait au Barreau de choisir le remplaçant de Me Salif Kébé puisqu’il est issu du Barreau et vous savez quand un droit est violé, la réaction de celui qui est victime de cette violation a naturellement le droit de saisir les autorités compétentes pour rétablir la victime dans ses droits. C’est ce que le Barreau fera. C’est en saisissant d’abord l’auteur du décret de la procédure gracieuse et aussi la procédure (…) Nous, nous attaquons le décret, il n’est pas dit que quand le décret est attaqué, aussitôt la décision est rendue. Nous allons suivre la procédure. Vers la fin, si nous avons gain de cause, nous ferons exécuter la décision », a réagi Me Djibril Kouyaté Bâtonnier de l’ordre des Avocats de Guinée.

La Rédaction / redaction@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info