Maintien de Foniké Menguè en prison : le FNDC accuse le président Alpha Condé

Oumar Sylla alias Foniké Menguè n’a toujours pas recouvré sa liberté. La chambre de contrôle et de l’instruction de la Cour d’appel de Conakry a de nouveau rejeté la demande de mise en liberté du leader du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), formulée par ses avocats.

Dans un message transmis aux médias, la coordination nationale du Front anticonstitutionnel a indiqué que le maintien de Foniké Menguè en prison est une décision politique. Le mouvement estime que par le biais d’une justice qu’il a mis à ses ordres, c’est le chef de l’Etat qui s’évertue à l’embastillement de ceux qui perturbent son sommeil.

« Nous savons que certains juges n’ont pas le courage de résister à la pression des appels téléphoniques de Monsieur Alpha Condé. Il n’y a donc aucun motif légal pour justifier la détention de notre camarade malgré le Covid-19 qui sévit actuellement à la maison centrale de Conakry ».

Mais au-delà d’une simple privation de liberté, le FNDC réitère que la tendance actuelle de la part des autorités guinéennes est d’exposer les militants anti-troisième mandat à la maladie du nouveau coronavirus, « c’est une preuve supplémentaire que Monsieur Alpha Condé et son clan sont prêts à sacrifier la vie et la santé des citoyens pour tenter de sauver un pouvoir en déclin qui instrumentalise la crise sanitaire ».

Et même si cela risque encore de tomber dans des oreilles sourdes, le FNDC exige la « libération de tous ses militants injustement détenus et délibérément exposés à la contagion au Covid-19 ».

Notons que Foniké Menguè a été arrêté le 17 avril par la police avant d’être placé sous mandat de dépôt une semaine après, à la suite de son inculpation par le parquet du Tribunal de première instance de Dixinn pour « communication et divulgation de fausses informations  ».

Diawara Thierno Oumar / todiawara@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Guinée : plusieurs manifestants tués et de nombreux blessés en ce mardi

mar Mai 12 , 2020
Share on Facebook Tweet it Email Share on Facebook Tweet it Email Au total sept (7) personnes ont trouvé la mort ce mardi 12 mai 2020 en Guinée, particulièrement en Basse-côte. Des personnes tuées dans le cadre d’affrontements entre des citoyens protestant contre les barrages sanitaires autour de la ville […]
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com