COVID-19 : Dr Faya Millimouno redoute une explosion de l’épidémie à la Maison centrale

Dans une déclaration rendue publique mardi 5 mai à Conakry, le leader du parti Bloc Libéral (BL) a fait part de son inquiétude par rapport à folle propagation de l’épidémie de la maladie du nouveau coronavirus (COVID-19) en Guinée. A date, le pays totalise 1856 patients dont 11 cas de décès, selon le dernier décompte de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS).

Pour Dr Faya Millimouno, la surpopulation qui caractérise les prisons guinéennes venant s’ajouter au déficit de mesures d’hygiène, la propagation de la maladie est propice en milieu carcéral. D’autant que, rappelle-t-il, il y a déjà eu des décès liés au Covid-19 à la Maison centrale de Coronthie.

 « Le BL demeure préoccupé par le haut risque de contamination qui prévaut dans le système carcéral en général et à la Maison Centrale où s’accumulent d’innombrables prisonniers ; déjà des morts liés au coronavirus y ont été signalés. En effet, il est établi qu’il n’y a aucune mesure d’hygiène dans les institutions carcérales, dont la Maison Centrale de Conakry », note le leader du BL. Aussi, poursuit-il : « le BL craint une propagation explosive du COVID19  à l’intérieur des prisons ».

Mais le pire qui sous-tend son alerte n’est pas une fatalité. Pour éviter ce qu’il appelle une « hécatombe », dans les prisons, recommande-t-il : « le BL demande au gouvernement guinéen d’y mettre en place des mesures idoines de prévention et de gestion du COVID-19. En outre, le BL exige la libération immédiate des prisonniers de droit commun, conformément aux injonctions des institutions mondiales, comme l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ».

Diawara Thierno Oumar / todiawara@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info