Forécariah : des enseignants sevrés de leurs primes, accusent le DPE Youssouf Coulibaly

Décidément, la grève du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (Slecg) même étant suspendue continue de se répercuter sur certains grévistes. Au nombre de 13, un groupe d’enseignants de la préfecture de Forécariah se dit ainsi victime et dénonce la « mauvaise foi » du Directeur préfectoral de l’éducation (DPE).

Ils accusent celui-ci d’avoir volontairement bloqué leurs primes d’encouragement dont le paiement était conditionné à la reprise des cours. Pourtant, ils disent avoir repris les cours, à la demande du département de tutelle. Leur porte-parole Issiaga Bangoura a bien voulu se confier à notre rédaction ce mercredi 6 mai 2020.

« Je suis présentement à la DPE, ils sont en train de payer les primes, il se trouve que nous qui nous sommes engagés pour une reprise des cours jusqu’à présent Monsieur le DPE Youssouf Coulibaly est en train de chercher à nous faire mal ou à se venger de nous. Sinon, je ne vois aucune raison aujourd’hui que justifierait qu’il continue à maintenir nos primes. Le salaire on peut comprendre, ça peut être débloqué. Mais c’est le ministre qui a dit d’arrêter les cours depuis le mois de mars dernier et jusqu’au moment où je vous parle le DPE continue à jouer le jeu. Jusqu’au moment où je vous parle nous n’avons pas reçu nos primes. Il avait promis que nous aurons nos primes quand nous allons nous engager mais jusqu’à présent nous n’avons rien eu depuis janvier. Je ne vois aucune raison de retenir la prime de quelqu’un, le salaire on peut comprendre. Nous nous sommes engagés pour une reprise de cours et il vient de donner l’ordre de ne pas nous payer », nous a expliqué Monsieur Bangoura avant de plaider, « Nous souhaitons que cette affaire soit finie maintenant ».

Pour notre interlocuteur, le DPE est entrain de politiser cette affaire alors que c’est l’avenir des enfants qui est en jeu.

« Le DPE Youssouf Coulibaly est beaucoup plus politique qu’administratif, je n’ai jamais vu un Monsieur méchant comme lui. A cause des problèmes politiques, on piétine l’éducation des enfants, même si les enfants n’étudient pas correctement ce n’est pas son problème. Avec quatre (4) mois de salaire retenus, on veut déloger les enseignants de cette préfecture, voyez vous combien de fois ce DPE est cynique », dénonce t-il.

Nos multiples tentatives en vue de faire réagir le Directeur préfectoral de l’éducation de Forécariah sont restées vaines.

A suivre !

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info