COVID-19 en Guinée : grosse pagaille dans la prise en charge des patients

De sources concordantes, le CTE délocalisé de l’hôpital national Donka est débordé, envahi de patients de la maladie de coronavirus.  La capacité d’accueil du Centre est-il inférieur aux besoins sans cesse croissants ? Alors que le nombre de patients croit pratiquement tous les jours, plusieurs dizaines de patients, à en croire nos sources, seraient abandonnés à eux-mêmes dans l’enceinte de l’hôpital national Donka.

Une situation déplorable qui dénote l’incapacité ou l’amateurisme du gouvernement à travers l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) dans la gestion de cette pandémie en Guinée. Des insuffisances auxquelles vient se greffer la guerre de leadership à peine dénoncée par le président de la République en personne.  Autant de choses qui affectent en particulier la communication de l’ANSS sur la situation de cette maladie dans le pays. En sorte qu’au sein de l’opinion publique guinéenne, on en a qui trouvent que les données qui nous sont fournies par l’ANSS sont biaisées, pour le besoin de sous-évaluer l’ampleur véritable de la maladie. Ces doutes sont surtout nourris au sujet de la colonne dédiée aux décès provoqués par le Covid-19.

En effet, selon le dernier comptage de l’Agence en charge de la lutte contre la maladie, à date, la Guinée est à 7 décès liés au Covid-19.  Mais ce chiffre reste contesté par de nombreux Guinéens. Surtout depuis le cas Victor Traoré qui, dans un premier temps, n’avait été comptabilisé parmi les victimes du Covid-19, avant qu’un communiqué du gouvernement ne vienne l’y ranger.

Pourtant, pour limiter au maximum la propagation de cette pandémie, la bonne information devrait être de mise. Et dans cette optique, les médias locaux devraient davantage s’impliquer dans la recherche de la vérité, de manière à éviter le pire à la Guinée, par le biais de la désinformation, comme c’est le cas actuellement.

En tout état de cause, adopter l’attitude du spectateur désintéressé face à la situation qui prévaut serait, pour les médias, synonyme de démission face à leur mission d’informations. Et l’histoire est là pour nous le rappeler quand ce sera opportun.

Diawara Thierno Oumar / todiawara@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info