Nouvelle Assemblée nationale : « Je ne commente pas les conneries », réaction de Sékou Koundouno

En dépit de la promulgation de la nouvelle constitution, le  Front  anticonstitutionnel se montre plus que jamais  déterminé  à rétablir l’ordre constitutionnel en République de Guinée. C’est du moins l’enseignement qu’on pourrait tirer de l’entretien que le responsable de la stratégie et de la planification du Fndc a accordé, vendredi 17 avril à notre rédaction.

Sékou  Koundouno, puisque c’est de lui, qu’il s’agit, nous a expliqués toutes  les dispositions prises pour la relance des manifestations dans tout le pays et que tout est fin prêt pour y aller, « Nous intégrons le décret de Monsieur Alpha Condé qui n’autorise que pas plus de 20 personnes. Comme vous le savez la plupart des comités de base du Fndc sont composés de plus d’une cinquantaine de personnes, nous avons procédé à l’éclatement de ces comités de base qui sont revenus à 15 personnes afin que nous puissions mieux structurer, mieux organiser. Ce travail là, qui continue, comme on l’a si bien dit dans les heures et jours qui suivent nous passerons à la vitesse supérieure », explique-t-il.

Poursuivant, l’opposant au projet constitutionnel dira que le Fndc est disposé  à répondre aux provocations du président Condé, « Si le président Alpha Condé arrête ses provocations rien ne pourrait empêcher le Fndc aussi à ralentir, mais si les provocations et les agissements continuent nous serons obligés tout en intégrant les mesures préventives du  Covid-19 dans nos stratégies globales.  Par rapport à la question de la nouvelle Assemblée nationale, franchement je commente pas les conneries », a conclu Sékou Koundouno.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info