N’Zérékoré : des Donzos pour la sécurisation du grand marché, le GOHA s’en prend au président de la chambre régionale de commerce (Déclaration)

« DECLARATION GOHA – Le groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA) a appris avec stupéfaction que depuis quelques jours, les Donzo (chasseurs traditionnels), sur réquisition du président de la chambre régionale de commerce, sont présents au grand marché de N’Zérékoré comme supplétifs des sociétés de gardiennage. Pour plusieurs raisons, cette présence ne présage rien de bon.

Au préalable, il faut souligner que les Donzo viennent de s’illustrer lors des violences qui ont secoué N’Zérékoré lors des élections législatives et référendaires que Mr Alpha Condé a imposé aux guinéens. Comment ceux-ci peuvent apporter la sécurité là où ils ont semé le chaos ? N’y a-t-il plus des services officiels de défense et de sécurité à N’Zérékoré pour qu’on confie cette mission aux donzo ? Cela ne doit pas nous étonner. Régulièrement, on les voit assurer la sécurité au plus haut niveau. A ce rythme, on les retrouvera comme chargés de sécurité à tous les points stratégiques du pays.

En recourant aux donzo, le président de la chambre régionale de commerce de N’Zérékoré a ignoré totalement la loi. Son institution est un établissement à caractère administratif et social et ne peut en aucun cas se substituer aux collectivités locales. Pour cela, je le renvois au code des collectivités locales en son article 29: « Les compétences propres des communes sont regroupées dans les domaines suivants: 5. la sécurité, l’environnement et le cadre de vie (hygiène et salubrité); » L’article 36 du même code énumère le contenu du domaine public, placé sous contrôle des collectivités locales.: « Font également partie du domaine public des collectivités locales, les ouvrages réalisés dans un but d’intérêt général lorsqu’ils ont fait l’objet d’une procédure de classement, notamment : 1) les marchés publics ; » En quelle qualité la chambre régionale de commerce de N’Zérékoré s’est elle engagée à doter le marché des vigiles donzo ? Comble d’anarchie.

Cette supercherie a un seul but : absorber les centimes additionnelles que les commerçants versent à la chambre régionale de commerce, un point, un trait. Par ailleurs, le GOHA invite Mr Amaragbè Camara, président de la chambre de commerce préfectorale de N’Zérékoré à mieux s’approprier les missions de son institution, lui qui prétend que « Nous avons fait appel à ces Donzo pour sécuriser les magasins, boutiques des commerçants. Car, cela relève de notre responsabilité », « l’appel à des Donzo au lieu des sociétés de gardiennage, est une trouvaille pour davantage assurer la sécurité des marchés » il n’y a que chez nous qu’on peut être exposé aux idioties pareilles. Si le TPI de N’Zérékoré a un parquet, c’est lieu de poursuivre ces donzo pour exercice illicite d’une activité réglementée.

Les structures de gardiennage sont soumises à un agrément administratif. Les présidents régional et préfectoral de la chambre de commerce sont également susceptibles de poursuites pour complicité dans la violation de la loi régissant les entreprises de gardiennage. Le groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA) profite de l’occasion pour souhaiter bonne fête de pâques à tous les fidèles chrétiens de Guinée et aussi pour inviter les commerçants à rester vigilants face aux actes tendant à instaurer des pratiques atypiques. Tous solidaires avec le peuple et pour le peuple en ce temps très difficile de COVID 19.

Conakry le 13 Avril 2020

Chérif Mohamed Abdallah Le Président »

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info