Le GOHA réagi à la baisse du prix de carburant : « On ne peut rien attendre de positif du gouvernement cupide et inhumain…»

A la suite du réajustement du prix des produits pétroliers à la pompe, une décision jugée « insignifiante » par des consommateurs, le Groupe organisé des hommes d’Affaires s’est fendu d’une déclaration, dans laquelle, l’organisation à travers son président Mohamed Chérif Abdallah n’a pas hésité, une nouvelle fois, de tirer à boulets rouges sur le pouvoir de Conakry.

Lire ci-dessous sa déclaration !

« Depuis novembre 2019 à Wuhan, en Chine centrale, la maladie à coronavirus de 2019 ou Covid-19 a vu le jour et le 30 janvier 2020, l’OMS l’a déclaré pandémie mondiale. A partir de ce jour, tous les gouvernements responsables et soucieux du sort de leurs peuples ont pris des mesures idoines pour empêcher, voire ralentir la propagation de la pandémie. Malheureusement le notre n’appartient pas à cette catégorie de gouvernement. Faisant fi du danger Mondialement reconnu, le régime le régime d’alpha Condé était plutôt préoccupé par l’organisation d’une mascarade électorale mettant en danger les populations dont il a la charge de protéger.

De passage, le GOHA salue la condamnation unanime par la communauté internationale (CEDEAO; UA; UE; OIF et USA) de cette mascarade électorale et référendaire organisée dans le seul but d’offrir un troisième mandat à alpha condé, au détriment du peuple de Guinée . Pour des raisons purement politiques, c’est seulement le 13 mars 2020 que les autorités sanitaires guinéennes ont signalé le premier cas confirmé de coronavirus en Guinée. Le 18 mars 2020, une guinéenne de 41 ans a été confirmée positif au centre de Nongo et 6 contact identifié. A cause de l’inaction de nos dirigeants, la Guinée compte à ce jour près de 30 cas confirmés positifs et des milliers des contacts mal suivis. Il a fallu attendre le 26 mars, pour que monsieur Alpha Condé annonce , sur recommandations des experts, des mesures renforcées dans la lutte contre la pandémie.

Les dernières mesures prises pour faire face à la pandémie ressemblent à un « médecin après la mort ». Contrairement aux gouvernements responsables qui ont pris des mesures pour assister leurs populations et apporter un soulagement à l’exemple de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Rwanda, le Benin qui entre autres ont suspendu le paiement des factures d’eau, électricité, voire le loyer, notre gouvernement est préoccupé à la proclamation des résultats provisoires des scrutins. Les états ci dessus cités sont allés jusqu’à donner des allocations aux ménages les plus démunis. Qu’en est il de notre fameuse « Agence Nationale d’Inclusion (Exclusion) Économique et Sociale » ANIES ? : juste un autre instrument de propagande Condeïste.

Ce gouvernement a montré ses limites quant à la satisfaction des préoccupations des guinéens, si légitimes soient elles. Mieux, comme si le fait de n’avoir pas prévu de mesures d’accompagnement ne suffisait pas, le gouvernement annonce avec arrogance et mépris pour ne pas simplement dire avec foutaise, la baisse de 1000 FG soit 10 % du prix du litre de carburant, alors même que la baisse du prix du baril sur le marché mondial a atteint 60 % et permettait donc à l’Etat de vendre avec une marge bénéficiaire importante le litre à un prix maximum de 5000 FG. C’est inhumain.

En effet, mardi 31 Mars, le gouvernement a décidé de fixer le prix du litre de carburant, actuellement vendu à 10.000 GNF, à 9.000 GNF le litre à la pompe, soit une réduction de 1.000 GNF seulement. L’arrêté conjoint des ministres des Hydrocarbures, du Budget et des Finances précise que les autorités administratives sont chargées de veiller à l’application stricte de la mesure.

Chers compatriotes, toutes ces décisions et réactions prouvent qu’on ne peut rien attendre de positif du gouvernement cupide et inhumain ayant à sa tête Alpha Condé, entouré des spécialistes conseillers des présidents qui sont en fin de carrière( ce sont les mêmes qui étaient autour de feu général Lansana Conté à la fin de son règne). Or, comme le dit un proverbe africain « au début de la danse, la musique est cadencée. Lorsqu’elle devient saccadée, sachez qu’on est pas loin de la fin de la soirée ». Gardons toujours espoir. Au de la situation dans laquelle vit le peuple Guinéen, situation aggravée par la propagation du virus COVD 19 dans notre pays, le GOHA exige des mesures d’accompagnement efficaces en faveur des populations vulnérables qui seront sans nul doute impactées par la restriction des mouvements au cours de cette période. Parmi ces mesures il y’a :

1. La baisse de 50% du prix du carburant

2. la suspension jusqu’à nouvel ordre le paiement des factures de l’électricité et de l’eau.

3. La distribution de kits sanitaires et des denrées alimentaires aux populations.

4. La libération de certains détenus pour désengorger les milieux carcéraux qui sont parmi les lieux favorisant la propagation du virus.

5. Le GOHA invite toutes les populations à observer de manière stricte les consignes de prévention lancé par les spécialistes de santé guinéens et internationaux.

Enfin, le GOHA interpelle les commerçants de maintenir les prix des denrées de première nécessité à un niveau permettant à nos pauvres populations d’y accéder.

Ce 02 Avril 2020

Chérif Mohamed Abdallah

Président du GOHA »

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info