Aboubacar Titi Camara parle de Pape Diouf : « Je l’ai eu au téléphone il y a 5 jours… »

Depuis l’annonce du décès de l’ex-président de l’Olympique de Marseille Pape Diouf (68 ans), dès suites de coronavirus, des hommages unanimes fusent de toute part pour magnifier l’humanisme ou encore le professionnalisme de l’homme. 

Parmi les célébrités qui  continuent de rendre  hommage à cet ancien journaliste et agent de joueurs, figurent l’ex international guinéen. Aboubacar Titi Camara, puis que c’est de lui, qu’il s’agit, a bien voulu témoigner au micro de notre reporter. Lire ci-dessous son témoignage  sur l’homme qu’il appelait affectueusement « un père » !

« (…) Moi, j’ai connu Pape en 1990, pendant tout au long de ma carrière Footballistique en Europe. La-bas c’était lui mon agent. C’est à travers Antoine Joseph Bell que je l’ai rencontré pour la première fois, parce que à l’époque (1986) il travaillait à la Provence où il écrivait sur l’Olympique de Marseille. Comme nos aînés, Antoine Bel, Abédi pélé, Bazil Boli et autres, eux, ils n’avaient pas d’agents de joueurs, même s’ils avaient mais c’était pas comme maintenant. C’est partant de ce constat que Pape a décidé d’aider les joueurs Africains. Il a été un père pour nous, un grand frère, un professionnel, surtout un intellectuel.

Tous les joueurs qui l’ont connu, que ce soit à Marseille quand il était président de l’OM, personne ne pourra honnêtement dire qu’il s’est accroché avec Pape un jour. Pour vous dire combien l’humanisme qu’il avait, la disponibilité. Je retiens de lui, un intellectuel, quelqu’un qui nous a guidés et qui a été un pionnier pour des jeunes joueurs, des jeunes journalistes, des jeunes consultants aussi à la Télé qu’à la Radio. Pour tout dire, Pape a été un modèle. C’est une grosse perte pour sa famille biologique et pour le monde du football. 

Moi je l’ai eu au téléphone il y a cinq (5) jours, il se plaignait de douleurs sur tout son corps et malheureusement hier c’était prévu qu’on l’évacue en France et le bon Dieu a voulu qu’il décède dans son pays natal, au Sénégal. Dans ma tête je voyais Pape comme président de la Confédération Africaine de football (CAF), c’était notre souhait malheureusement le destin a voulu autrement mais c’est une grosse perte pour le monde sportif », a témoigné en larmes Aboubacar Titi Camara, ancien sociétaire de l’Olympique de Marseille et ancien ministre des sports.

Propos recueillis par Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info