Observation électorale : l’Union européenne aussi n’enverra pas ses observateurs pour le double scrutin de dimanche en Guinée

Visiblement, la Guinée tiendra son double scrutin législatif et référendaire prévu ce dimanche 22 mars 2020 sans les observateurs de l’UE. A l’image de la Cédeao, de l’Union africaine, de l’organisation internationale de la Francophonie, l’organisation européenne a décidé de ne pas prendre part à ce scrutin controversé dont les conditions d’inclusivité ne sont pas réunies. 

Selon Virginie BATTU-HENRIKSSON, porte-parole de l’Union Européenne, « la  Guinée aborde dans un contexte de polarisation extrême le double scrutin du 22 mars, élections législatives et référendum constitutionnel tel que décidé par le gouvernement. Les conditions d’organisation d’un scrutin sérieux et apaisé, dont le résultat puisse être accepté par tous, ne sont actuellement pas réunies. »

Cependant, l’Union Européenne « réaffirme son soutien total aux initiatives de la CEDEAO et de l’Organisation Internationale de la Francophonie pour amener les autorités guinéennes à organiser des élections crédibles et inclusives. Elle appelle les acteurs politiques à la responsabilité face aux enjeux et défis auxquels est confrontée la Guinée. »

redaction@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Discours d’Alpha Condé : « C'est au peuple de Guinée de se libérer d'un dictateur...», lance Ousmane Kaba

sam Mar 21 , 2020
Share on Facebook Tweet it Email Share on Facebook Tweet it Email En dépit de l’opposition de la presque quasi-totalité de la population guinéenne et le refus de la communauté internationale de toute observation, le Président Alpha Condé s’engage à organiser son double scrutin ce dimanche 22 mars 2020.  Dans une […]
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com