Jour : 17 mars 2020

Conakry: Mohamed Chérif Abdallah aux commerçants, « nous demandons à toutes et à tous d’être derrière le FNDC jusqu’à la victoire finale »

Communiqué, Economie, Société
Voici la déclaration du président du GOHA à la suite de l'appel du FNDC ! « Je m'adresse au peuple de Guinée et à l'ensemble des opérateurs économiques, les commerçants, les transporteurs, les banques, les compagnies d'assurance, bref, à tous ceux qui exercent dans des activités économiques en Guinée. Le groupe organisé des hommes d'affaires (GOHA) vous invite à être conformes à l'appel du front national pour la défense de la Constitution (FNDC) le 21 et le 22 mars 2020. Nous vous invitons à être nettement conformes. Arrêtez toutes les activités du transport, du commerce. Nous demandons à toutes et à tous d'être derrière le FNDC jusqu'à la victoire finale. Mobilisons nous pour empêcher que notre constitution ne soit changée, pour empêcher un coup d'État constitutionnel en Guinée. Là o...

Projet de nouvelle constitution : le Barreau de Guinée appelle à une suspension de toutes initiatives allant dans ce sens…

Politique, Société
Face à la crise socio-politique qui paralyse le pays, le Barreau de Guinée sort de son mutisme et appelle les acteurs impliqués à privilégier le dialogue en suspendant toutes autres initiatives  en attendant de trouver un consensus, « Face à ce danger et sans parti pris dans le débat en cours sur le changement de constitution et son corollaire, le renouvellement du mandat présidentiel venu à échéance, le Barreau de Guinée en appelle à la conscience nationale et patriotique des acteurs politiques guinéens qui ne sauraient faire fi de l’avenir de ce pays et au bien-être de sa nation. Il appelle le Chef de l’Etat en personne, les acteurs politiques et ceux des sociétés civiles, religieuses et communautaires à un dialogue nécessaire et profond.  Le Barreau de Guinée demande à tous les acteurs ...

Double scrutin du 22 mars: le FNDC appelle à une grande manifestation de rues dans tout le pays (Communiqué)

A la Une, Communiqué, Politique, Société
COMMUNIQUE N°084 - Le FNDC appelle le peuple de Guinée à se mobiliser pour enterrer définitivement le projet de coup d’État constitutionnel prévu le 22 mars 2020. L'arrogance, l'entêtement et la surdité du régime ne sont autres que les signes avant-coureurs de la fin d’un pouvoir en décadence. Le FNDC félicite et encourage l'ensemble de ses antennes de l’intérieur et de l’extérieur, mais surtout tous les guinéens dont la vaillance et l'opiniâtreté ont mis les putschistes sur la sellette. Devenus la risée du monde entier, M. Alpha Condé et son clan d’arrivistes peinent à afficher un semblant de sérénité alors qu'ils sont complètement désemparés. La seule voie pour la forfaiture demeure pour eux la violence en utilisant illégalement les forces de défense et de sécurité. Le peuple de Guin...

Affaire 3ème mandat : l’opposant Alpha Saliou Wann au Président  Condé, « il faut qu’il sache que les Guinéens en ont marre des dirigeants médiocres » 

A la Une, Politique, Société
Le Président du parti de l’Alliance des forces démocratiques (AFD), comme à l’accoutumé, n’a pas encore fait de cadeau au chef de l’État guinéen,  Alpha Condé. Alpha Saliou Wann, puisque c’est de lui, qu’il s’agit, a  affirmé que le Président Condé n’a jamais respecté de lois et que par conséquent le peuple de Guinée ne doit pas lui laisser faire, « il y a une profonde incompréhension entre Alpha Condé et nous. Nous perdons notre temps à parler de respect de notre Constitution, de nos lois, du fichier électoral alors que cet homme n’a jamais respecté les règles, de la FEANF à la tête de l’Etat. C’est donc une grande méprise d’insister sur le respect de ces principes », dénonce-t-il  .  Se prononçant sur le fameux projet de  modification constitutionnelle,  l’opposant Alpha Saliou Wann ...

Le Président de la CENI  sur le cas  des personnes extirpées du fichier  électoral qu’il qualifie de « stigmatisées » 

Politique, Société
Jusqu’à preuve du contraire, les guinéens sont convoqués aux urnes le dimanche 22 mars prochain pour les élections législatives et référendaire. A la Commission électorale nationale indépendante (CENI), tout  serait  prêt pour la tenue de ce double scrutin «  controversé » , à en croire le Président de l’institution.  Se prononçant sur la situation des personnes qui doivent être extirpées du fichier électoral, comme l’a recommandé le rapport d’audit des experts de la Cédeao, maître Salif Kébé a promis de rétablir ces citoyens dans leur droit avant les prochaines échéances électorales, « les deux millions quatre cent trente huit mille et quelques électeurs  qui sont stigmatisés aujourd’hui, ne sont pas revenus devant l’agent de recensement, d’où leur problème. Quand on dit qu’ils ont des ...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com