Des chefs d’État africains à Conakry : un éventuel report du double scrutin de dimanche pourrait faire éviter le pire ?

A la suite de la crise socio-politique guinéenne, une importante délégation composée des présidents Mahamadou Buhari du Nigéria et Alhasane Ouattara de Côte d’Ivoire, arrive ce mardi à Conakry, a-t-on appris de source officielle. 

La décrispation de la situation socio-politique, née du projet de nouvelle constitution, serait au cœur des échanges entre Alpha Condé et ses hôtes. Et cette décrispation passe nécessairement par le découplage des élections (législatives et référendaire) ou tout simplement par un éventuel report du double scrutin annoncé pour le dimanche 22 mars 2020 en Guinée, histoire de permettre à la CENI de corriger le fichier électoral en vue d’obtenir des élections inclusives avec bien entendu la participation des partis de l’opposition plurielle. 

Les messages portés par ces chefs d’État à l’endroit du président guinéen sont d’importance capitale au point qu’il devrait permettre à faire éviter le pire à la Guinée, déjà au bord du précipice. Raison de plus, l’ensemble des acteurs sociaux politiques et particulièrement le président Condé, devrait mettre son égo de côté pour écouter ses pairs car, lui seul pourrait mettre un terme à la grave crise que traverse le pays.

redaction@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info