Opposés à un 3ème mandat en Guinée, les deux membres du Fndc emprisonnés, sont libres !

C’est maintenant fait. Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo, respectivement responsables de la planification et des opérations du Front national pour la défense de la Constitution viennent de bénéficier d’une liberté conditionnelle, a-t-on appris.

Arrêtés le week-end dernier par les forces de sécurité au domicile de Ibrahima Diallo, situé dans le quartier Cosa dans la haute banlieue de Conakry, ces deux figures emblématiques du mouvement anticonstitutionnel avaient été placés sous mandat de dépôt à la prison civile de Conakry, pour  « outrage à agent, violences et voies de faits, production, diffusion et mise à disposition d’autrui de données de nature à troubler l’ordre et la sécurité publics ou à porter atteinte à la dignité humaine.  »

Selon un de s  avocats de la défense , la libération des sieurs Diallo et Koundouno fait suite à une décision de la chambre de contrôle et d’instruction de la Cour d’appel de Conakry.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info 

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info