mardi, décembre 6

Jour : 13 mars 2020

Opposés à un 3ème mandat en Guinée, les deux membres du Fndc emprisonnés, sont libres !

Politique, Société
C’est maintenant fait. Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo, respectivement responsables de la planification et des opérations du Front national pour la défense de la Constitution viennent de bénéficier d’une liberté conditionnelle, a-t-on appris. Arrêtés le week-end dernier par les forces de sécurité au domicile de Ibrahima Diallo, situé dans le quartier Cosa dans la haute banlieue de Conakry, ces deux figures emblématiques du mouvement anticonstitutionnel avaient été placés sous mandat de dépôt à la prison civile de Conakry, pour  « outrage à agent, violences et voies de faits, production, diffusion et mise à disposition d’autrui de données de nature à troubler l’ordre et la sécurité publics ou à porter atteinte à la dignité humaine.  » Selon un de s  avocats de la défense , la libérati...

Coronavirus: la Guinée connaît  aussi son premier testé positif ! 

A la Une, Société
De façon exponentielle, l’épidémie de Coronavirus se propage un peu partout à travers le monde. Après l’Asie, l’Europe, l’Amérique et une partie de l’Afrique, la Guinée aussi a enregistré, ce vendredi 13 mars 2020, son premier cas avec une belge arrivée à Conakry il y a un peu plus d’une semaine, a-t-on appris de source sanitaire. La patiente qui est employée à la Commission de l’Union européenne, a développé des symptômes quelques jours seulement après son arrivée sur le sol guinéen, a été testée positive et placée en quarantaine dans le Centre de Traitement des Maladies à Potentiel Épidémiologique (CETEPI), situé dans le quartier Nongo à Conakry. Pas plus tard qu’en début de semaine dernière, le ministre guinéen de la santé et de l’hygiène publique, docteur Remy Lamah avait déclaré av...

Rapport d’audit du fichier électoral :  «  Kébé n’exerce plus ses attributions constitutionnelles, c’est une marionnette du pouvoir », regrette maître Abass (Interview)

A la Une, Politique, Société
Maître Fodé Abass Bangoura, avocat de son état, est un ancien commissaire de la CENI qui a démissionné au lendemain du 1er  tour de l’élection présidentielle de 2010. Depuis la France où il réside, maître Bangoura suit de près le développement de l’actualité socio-politique de son pays. Il a bien voulu nous accorder une interview à la suite du rapport de la mission d’audit composée des experts de la Cédeao, mandatés à Conakry. Lire ci-dessous son interview ! En tant que ancien commissaire de la CENI, parlez nous du fonctionnement d’une institution chargée d’organiser des élections, ses attributions etc. « En principe c’est la CENI qui doit examiner le processus électoral et voir si elle n’est pas en mesure; s’il y a des dysfonctionnements;  s’il y a des anomalies ou s’il y a des correct...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com