L’expulsion du journaliste Thomas Dietrich est « une attaque contre le  droit des citoyens à l’information », s’indigne la  Directrice régionale de ARTICLE 19

Victime de menaces; d’intimidations et même dattaque physique de la part des forces de sécurité alors qu’il couvrait les manifestations des opposants au projet de nouvelle constitution dans la haute banlieue de Conakry, le journaliste français Thomas Dietrich s’est vu annuler sa carte d’accréditation avant d’être conduit à l’aéroport  international de Gbéssia puis expulser vers Paris. Une situation qui continue de susciter l’indignation des observateurs et autres défenseurs des droits de l’homme

C’est le cas de la  Directrice régionale de ARTICLE 19 Afrique de l’ouest. Fatou Jagne Senghor, n’a pas du tout apprécié l’expulsion du reporter de Le Média TV qui, selon elle, constitue une réelle menace pour la liberté de la presse, « ARTICLE 19 condamne cette intimidation flagrante d’un journaliste, qui constitue également une attaque contre la liberté d’expression, la liberté des médias et le droit des citoyens à l’information », a dénoncé Madame Senghor avant d’appeler le gouvernement guinéen au respect de ses engagements en matière des droits humains, « les États ont le devoir de prévenir, de protéger et de remédier à toutes les formes de violences à l’encontre des journalistes, des militants et des défenseurs des droits de l’homme. La Guinée doit respecter ses engagements et les principales normes en matière des droits de l’homme. »

En justifiant l’annulation de l’accréditation et l’expulsion du journaliste français, les autorités de Conakry ont indiqué,  dans un communiqué  que Thomas Dietrich, « s’est  livré à des activités incompatibles avec sa mission d’une part et s’est immiscé dans les activités politiques internes susceptibles de porter atteinte à l’ordre public d’autre part

redaction@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info