Dégoûté par de nombreuses arrestations et persécutions d’opposants, le Fndc se propose de saisir la CPI

Ces derniers temps, des kidnappings et autres persécutions d’opposants au projet de 3ème mandat se multiplient à travers le pays. Pour mettre  un terme  à cette pratique d’un autre âge, le front contre le projet constitutionnel se propose de saisir la Cour Pénale Internationale, dans les prochains jours, a appris sur place un des reporters de www.guineerealite.info

En conférence de presse,  vendredi 6 mars 2020,  à Conakry, les leaders du Fndc ont affirmé avoir des preuves pour appuyer leur plainte, « dans les heures qui suivent, nous saisirons  la Cour Pénale Internationale dans sa section persécutions  et crimes de masse. Les huissiers sont en train de travailler pour écouter toutes les victimes du commissaire Fabou. Ces preuves seront réunies et documentées avant d’être remises à la  CPI. On ne peut pas se permettre, après 60 ans  d’indépendance, des faits de kidnapping et de persécution reviennent encore », a expliqué Sékou Koundouno, responsable de la planification du Fndc.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info